2-4 oct 2020
KCF France : Congrès du KCF 2020   

Débuter avec des nothobranchius


Les killies : maintenance, reproduction et élevage
Christian Lebec
Christian 84 KCF
Le 10 octobre 2009 à 06h52
Un nouveau nothophile voulant s'essayer aux nothos m'a posé une question par mail perso : quels conseils donner aux débutants ? J'ai apprécié qu'il suive celui-ci : il vaut mieux démarrer avec un guentheri plutôt qu'un rachovii. Pour une raison obscure tout le monde veut du racho ??? Un peu de patience, juste un peu le temps de savoir bien reconnaître un œuf prêt à éclore que seule l'expérience personnelle est capable d'enseigner. Après, question maintenance des nothos, le racho est peut-être un des plus faciles à élever, son seul défaut est de pondre moins que les autres et d'avoir une incubation un peu plus délicate, mais on est bien loin du groupe furzeri.

La question étant donc récurrente, j'y ai répondu le plus complètement possible et la publie ici afin qu'elle puisse servir au plus grand nombre (et que j'arrête enfin d'y répondre  ;) )



    > Message du 09/10/09 22:58
    > De : "LM"
    > A : "CL"
    > Copie à :
    > Objet : aide pour installation
    >
    >
    > Bonsoir,
    >
    > Je vous avais contacté il y a quelques temps pour des notho rachovii.
    > Vous m'aviez conseillé de m'orienter vers des nothos plus "faciles", ce
    > que j'ai fait en prenant contact avec quelqu'un qui élève des
    > guentheris. Comme cette personne n'habite pas loin de chez moi, je vais
    > lui rendre visite pour voir son installation.
 
    > Voila ma question: Quelle installation et quelle organisation mettre en
    > place pour maintenir du notho guentheri dans les meilleures conditions ?
    > volumes des bacs a posseder, quantité...
    >
    > Vous remerciant par avance de l'interet porté a mon message
    >
    > cordialement
    >
    > NL


L'idéal est quand même que vous demandiez directement à l'éleveur qui vous les cède comment il s'y prend et que vous observiez son installation. N'hésitez pas à lui poser des questions : je ne sais pas qui c'est mais je n'ai encore jamais rencontré de killiphile avare de conseils au KCF.
Bref, pour vos guentheri, si vous souhaitez faire un élevage correct vous aurez besoin tout d'abord de plusieurs bacs de tailles différentes allant de 2 à 5 litres pour les alevins nouveaux-nés à des bacs de 50L environ pour les adultes. Si vous devez commencer par des adultes il faut prévoir un bac de 20 litres pour 1 à 5 poissons avec de l'eau douce ou moyennement douce (pas trop douce, c'est inutile et dangereux à manier, mais surtout pas trop dure) que vous devrez saler à raison de 2 cuillères à café débordantes pour 10Litres car ils sont particulièrement sensibles à l'oodinium. Le bac doit être bien filtré car ce sont de gros mangeurs de vers de vase et artémias adultes. C'est une espèce facile à un détail : les mâles sont très belliqueux, en particulier s'il ont été séparés un peu : prévoyez pour commencer de ne pas laisser ensemble les mâles que vous allez acquérir car ce n'est pas un animal très intelligent et ils ne se reconnaissent souvent pas quand on les change de bac. S'ils sont encore petits (moins de 2.5 cm) séparez les mâles des femelles pour que celles-ci puissent grandir aussi vite que les "frères", sinon ils vont tout manger plus vite qu'elles et grossir plus vite et vous vous retrouverez avec des mâles trop gros qui vont les stresser et elles pondront moins.
Pour la nourriture : tout est bon du congelé au vivant mais vous n'arriverez certainement pas à leur faire avaler des paillettes. L'idéal jusqu'à la taille adulte sont les artémias adultes + un peu de vers de vase, et un peude nauplies d'artémias tant qu'ils peuvent en manger. Dès qu'ils doivent pondre il faut continuer les artémias adultes et forcer sur les vers de vase. Le mieux est que vous demandiez à l'éleveur qui va vous les céder ce qu'il leur donne car les nothos en général sont "habitués" à leur nourriture et ils ont tendance à rechigner des artémias adultes s'ils ont été élevés aux vers de vase vivant (ce qu'ils préfèrent de loin). L'inconvénient du vdv est qu'il pollue beaucoup les bacs et qu'il faut être certain de leur qualité, raison pour laquelle j'essaie d'en donner peu.
Les alevins démarrent très bien aux seules nauplies d'artémias fraîchement écloses mais je rajoute toujours un peu de mousse de java pour apporter quelque microplancton de plus.

Le stress et la mauvaise hygiène sont les portes de l'oodinium auquel les nothos sont hypersensibles. Si l'eau est bien filtrée, changée régulièrement, pas trop acide et que les poissons ne sont pas dans un bac surpeuplé et donc non stressés, vous pourrez petit à petit vous passer du sel mais pour l'arrivée chez vous il faut respecter la dose indiquée plus haut. Dès le changement d'eau suivant vous pouvez descendre la concentration de moitié.
Séparez mâles et femelles jusqu'au momoent de les faire pondre et essayez de respecter 1 litre par cm de poisson, en sachant qu'un mâle adulte doit faire 6 à 7 cm et une femelle 5 à 6cm, sinon ils auront du mal à bien grossir et pondront moins, mais heureusement c'est un très gros pondeur, d'où la facilité de sa maintenance.
Température : 20°C pour les alevins, 25 pour les adultes, qui supporteront jusqu'à 28°C.
Quand vous les réunirez pour la ponte, mettez 2 à 3  fois plus de femelles que de mâles pour que celles qui ne veulent pas pondre ne se fassent pas malmener par les mâles qui son toujours "affairés", et continuez de respecter la taille suffisante du bac. Il faut les faire pondre en mettant une assiette ou une petite boite pas trop haute dans le bac, avec un couvercle largement percé et 1 à 2 cm de tourbe bouillie 1/2 heure et très bien rincée au fond. Au bout de 15 jours on ramasse la tourbe qu'on presse fortement et met de côté dans un sachet fermé pendant environ 2 mois à 25°C avant de mettre à éclore dans un peu d'eau et ainsi de suite . . .
Pour les plantes, si l'eau n'est pas salée j'utilise de la mousse de java très facile à manipuler et parfaite en complément alimentaire pour les jeunes alevins. Malheureusement elle supporte mal le sel, auquel cas je la remplace par de la naja qui pousse très bien en eau saumâtre.
Régalez-vous bien, c'est le notho idéal pour démarrer car il n'est pas décourageant est c'est vraiment un beau poisson.
Cordialement,
Christian Lebec.
guiyom40
Le 10 octobre 2009 à 08h21
Matinal dis donc...mais trés complet ! :D
denis
Le 10 octobre 2009 à 11h39
et deux photos pour illustrer



N. rachovii Beira 98
[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=473&u=12156724]
Shoouter
Le 10 octobre 2009 à 14h15
Merci Christian pour ce bel exposé !
mais comment vas tu faire pour te faire payer des bières au congrès si tu ne sais plus qui tu aides ?  :D  :D  :D

belle initiative de vulgarisation en tout cas !

une question cependant, pas tout à fait en rapport mais que tu  me soulèves à l'esprit:

quel sel utilises tu ?

En utilisant du sel blanc de base sec de chez sec, pas de souci de dosage ni de pesage car toujours la même densité.
Qu'en est-il en utilisant du sel gris de sâlin tout juste sec mais bien meilleur (autant en cuisine que pour les artémias...) dont la densité est variable selon le degré de séchage ?
Ton expérience m'intéresse, merci.
Christian Lebec
Christian 84 KCF
Le 10 octobre 2009 à 15h40
salut franck,
on parle du sel ici : 

http://www.killiclubdefrance.org/forum/index.php?topic=1170.msg8601#msg8601

;)
snivi
Le 10 octobre 2009 à 19h46
Merci beaucoup pour ces infos.

Et moi qui était persuade que la 1er nourriture des n guenteri était forcément des infusoirs.
:-)
Je vais pouvoir me simplifier la vie 
Nikho
Le 10 octobre 2009 à 21h34
Bon, j"avoue, c'est moi qui ait posé la question...

J'ai lu les différents sujets déja existants sur la question et je voulais savoir concrètement quelle organisations adopter pour maintenir uniquement du notho guentheri.

Je vais avoir des oeufs par un eleveur près de chez moi. D'ailleur je vais lui rendre visite pour voir son installation.

J'ai lu sur d'autres messages qu'il faudrait des bacs de 7, 12 et 20L mais combien ?

L'eclosion se faisant en 2 fois, il faut deja 2 bacs specifiques pour les séparer, mais quel volume ?

Après, pour chaque éclosion il faut separer les males et les femelles au fur et a mesure de leur identification, sachant qu'il faut separer les males en 2 groupes (les precoces et les tardifs) et pareil pour les femelles, donc il faut au moins 4 bacs, mais quel volume ?

Ensuite il faut aussi des bacs de repro. Quel volume ?

Est ce que je fais bonne route ? ou suis je dans l'erreur ?

Cordialement




Christian Lebec
Christian 84 KCF
Le 10 octobre 2009 à 22h07
Rebonjour,
Un petit bac au départ (5-10 L) suffit largement. La première éclosion donne souvent plusieurs dizaines d'alevins, il est donc inutile de remettre en eau 15 jours après au risque de se retrouver avec trop de poissons à héberger.
J'ai pour habitude de mettre tout de suite après l'éclosion les alevins dans un bac filtré de 20-30 L quelle que soit la quantité d'alevins. Dès qu'ils sont sexuables j'enlève les femelles que je change de bac vers un autre d'environ 20-30 L également : si on change les mâles ils grossissent plus vite une fois installés en petit nombre dans un bac neuf alors qu'en changeant les femelles on arrive à avoir plus facilement des couples équilibrés. Avec le temps on apprend à reconnaître les femelles bien avant que les couleurs des mâles n'apparaissent : les femelles ont la nageoire anale plus longue, ça se voit dès l'âge de 4-6 semaines.
La taille et le nombre de bacs ne dépend que de la quantité de poissons à faire grandir. En principe, avec 2 bacs de 30 litres on peut correctement faire grandir 5 à 6 couples.

Ensuite il faut un troisième bac de la même taille, dans lequel j'introduis la moitié des femelles et un mâle, et je mets également un mâle dans le bac des femelles du début. J'essaie de mettre un mâle pour 2 à 4 femelles. Les autres mâles sont gardés en réserve.
Attention, à ce stade il ne faut pas remettre les mâles isolés avec leurs frères au risque qu'ils s'entretuent.

C'est ma technique, mais certains ne séparent pas les mâles et les femelles et arrivent quand même à avoir de très beaux poissons.
Bien sûr la taille des bacs va dépendre des espèces : j'ai actuellement 5 couples d'elongatus dans un 100 L qui commencent à être à l'étroit alors que des eggersi s'y perdraient.
Shoouter
Le 10 octobre 2009 à 23h15
Christian 84 KCF
 a écrit le 10 octobre 2009 à 15h40
salut franck,
on parle du sel ici : 

http://www.killiclubdefrance.org/forum/index.php?topic=1170.msg8601#msg8601

;)

Merci Christian !

je vais essayer...j'utilise du sel gris actuellement car je trouve (au pifomètre car ça reste à prouver) que les nauplies d'artémias se lysent moins rapidement qu'avec le sel blanc.
Va falloir trouver une place pour le sac de 50 kilos...j'ai un plan mais pas en petit volume  :laugh: vive les conditionnements "collectivité"!
guiyom40
Le 10 octobre 2009 à 23h54
... Sacré "Francky-les-bons-plans"  :D
québec gt
Le 28 décembre 2009 à 05h30
Merci beaucoup Christian pour les info.
j'ai bien hâte de les mettres en pratiques quand je vais être plus expérimenté.

Gino
XS1
Le 09 janvier 2010 à 21h14
merci pour ces infos précieuses..  ;)
Vivien
Le 10 janvier 2010 à 17h08
J'ai une question jusqu'à quelle température minimum tiennent les oeufs de nothobranchius???
Rivulus
Le 10 janvier 2010 à 18h46
Passes les au frigo (pas tous!) quelques heures avant éclosion et dis-nous le résultat.
Vivien
Le 10 janvier 2010 à 19h47
Je préfère éviter les pertes  :D :D
Christian Lebec
Christian 84 KCF
Le 11 janvier 2010 à 07h45
didier pillet met ses oeufs d'asa au frigo quand il en a trop et qu'il veut bloquer le développement. Mais pas mal d'asa vivent dans des régions où il gèle l'hiver, alors peut-être que les espèces de ce groupe ont dans leurs gènes de quoi supporter ce traitement, même si certaines sont originaires de régions tropicales.
Pour les nothos, les plus au "froid" viennent des plateaux d'afrique du sud où il ne fait de toute façon pas moins de 15°C l'hiver (je ne suis pas sûr), alors je ne m'essayerai pas au frigo.
Pour les guentheri il y a eu une étude faite par Matias et Markovsky en 1977, qui éclaire assez bien sur les effets de la température :
Voici un résumé de l'article :
http://datacd-production.com/naklad/cddemoe/biologie/diapauzy/intere.html#tepl
et la version complète :
http://www.nothobranchius.info/pages/pubs/download/free/Markofsky_1977.pdf

Ils ont fait plein d'études sur le développement embryonnaire chez N. guentheri, en voici une intéressante sur les effets de la durée d'éclairement des oeufs sur les temps d'incubations :
http://jeb.biologists.org/cgi/reprint/83/1/203.pdf

Bonne lecture....


Rivulus
Le 11 janvier 2010 à 10h25
Il me semblait bien qu'il y avait une histoire de frigo quelque part pour les annuels, mais je ne me souvenais pas que c'était du côté des ASA. Merci Christian d'avoir rectifié le tir.
Vivien
Le 11 janvier 2010 à 10h49
Merci pour les liens je vais potasser tout cela. :)
XS1
Le 24 janvier 2010 à 19h12
j'ai perdu 1.2.0 sur 2 couples on m'a dis de mettre un peu de sel je vais voir  :o
Christian Cauvet
Omaha KCF
Le 24 janvier 2010 à 19h26
Quand on débute avec les nothos, il est toujours préférable de saler, même si avec de l'expérience on peut faire sans sel.

Omh