Aphyosemion cognatum

993 vues
31-01-2021

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyosemion cognatum CII 13
Aphyosemion cognatum CII 13 , Herve Revillard

fiche Mémo

Groupe
6. Autre Aphyosemion
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6 - 7
Conductivité (µS)
0 - 200
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Faible
Plantation
Dense
Les poissons
Taille
6 - 6.5 cm
Taille
5 - 5.5 cm
Maturité
10 mois
Incubation
12 à 15 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • République du Congo
  • République Démocratique du Congo


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyosemion
Espèce :cognatum
Descripteur :Meinken, 1951
Origine :République du Congo, République Démocratique du Congo
Prononciation :co-gna-teum
Référence :FT nº 1988-109 parue le 1er avril 1988

Populations connues : 40,5km Procure-Banalia HZ 85-02, 58km Ouest Souanké-Bempoko RPC 78-153, Bandundu, CI 08, CI 14, CI 95, CI 99, CII 13, Djoue, Gilima Z 91-03, Inkisi CI 06, Kele-Kele CMBB 89-09, Kenge CIZ 93, Kimuenza, Kinshasa, Kinsuka Z 82-22, Kintepe CMBB 89-23, Kisantú, Kwambila RDC 07-01, Lake Fwa, Léfini CI 14, Linzolo CMBB 89-08, Lohe Pura, Madimba, Mbamou JH 78-179, Mbanza Ngungu Z 82-02, Ngaliema, Nganga Lingolo RPC 6, PV-CI 04, Z 82-02, Z 82-17, Z 82-23

Description

La couleur dominante du mâle est rouge.
Certaines populations peuvent avoir des reflets bleutés ou jaunâtre sur les flancs. Selon les populations les extensions de la nageoire caudale peuvent être très développées et dépasser le centimètre. Les mâles possèdent également un liseré bleu en bordure des nageoires dorsale et caudale. D'après J. H. Huber c'est le signe distinctif de l'espèce.
La forme du poisson est très élancée comme celle de tous les autres poissons du groupe elegans.
Les femelles sont généralement grisâtre avec quelques petits points rouges parsemés ça et là sur le corps. Toutes les nageoires sont arrondies et translucides. Inutile de préciser qu'il n'est pas possible de reconnaître la population d'une femelle.
La taille de ce poisson est assez respectable pour un petit Aphyosemion, puisque les mâles peuvent atteindre très largement 6cm et 5cm pour les femelles.
Denis Feret (population Z 2/82) : Le corps du mâle est traversé par quatre lignes de points rouges. La tête est recouverte de points rouges plus foncés que sur le corps.
Les nageoires, dorsale et anale, sont pigmentées de points rouges et terminées par un liseré bordeaux et un filet bleu.
La caudale possède ces mêmes caractéristiques sur les bords supérieur et inférieur.
Les pectorales se terminent par un jaune orangé des plus joli. Cette même couleur accompagne les liserés des autres nageoires.
La femelle est uniformément terne.


Maintenance et élevage

Maintenance : Pascal Lakermi : Les mâles de cette espèce sont très doux avec les femelles, il est cependant impératif que son bac de maintenance soit bien pourvu en plantes, car ils sont très craintifs.
Il semble que le comportement des poissons soit plus calme lorsqu'ils sont gardés en couple plutôt que dans un grand bac, en bande. Il suffit en effet qu'un poisson bouge un peu rapidement pour déclencher une panique générale dans le bac. Le comportement en bac d'ensemble peut-être envisagé à condition que leurs compagnons soient des poissons calmes, de même taille ou de taille inférieure.
Denis Feret (population Z 2/82) : La maintenance d'un couple ou trio se fait dans un bac de quinze litres de volume brut avec un filtre sous sable, de la mousse de Java, un pot de fleurs et un mop.
Dans l'ensemble, les femelles sont sensiblement plus petites que les mâles. En laissant les mâles et les femelles grandir ensemble, un mâle dominant se déclare et c'est la bagarre entre ces messieurs dès la sexuation.
En séparant les deux sexes, on diminue leur agressivité.
Par ailleurs, les changements d'eau doivent se faire lentement, car les poissons supportent difficilement les changements d'eaux brutaux.

Nourriture : Toutes proies vivantes et congelés

Reproduction : La reproduction a lieu dans le bac de maintenance d'une contenance de 5 à 10 litres. Le sol peut-être recouvert de graviers de couleurs sombres ou d'argile expansé. La pouzzolane n'est pas particulièrement indiquée, car à long terme les poissons s'abiment la bouche sur les arêtes des cailloux lorsqu'ils viennent chercher les vers de vase sur le fond. Il faut éviter un éclairage violent au-dessus du bac, les poissons n'aiment pas ça du tout.
L'eau a les caractéristiques suivantes :
- PH : 6,5-7,5.
- TH : 10-15°.
- Température : Environ 20°C.
La flore se compose de mousse de Java et de microsorium. Chez moi la nourriture se compose presque exclusivement de vers de vase vivants. Je dépose dans un coin du bac une petite touffe de tourbe fibreuse et non loin un mop flottant. La récolte a lieu une fois par semaine. Ces poissons sont très capricieux, certaines semaines vous pourrez avoir du mal à récolter une dizaine d'œufs alors que d'autres fois la moyenne ne descendra pas en dessous de 50 œufs.
Une fois récoltés, les œufs seront placés en incubation à sec pendant 20 à 23 jours, suivant la température. Lorsqu'ils seront près à éclore, ils seront mis dans un petit récipient genre boîte Tupperware.
Les jeunes de certaines populations sont très petits à la naissance il faut avoir recours aux infusoires (paramécies...). Ils seront aptes à prendre des nauplies d'artémias au bout de la première semaine. La croissance est moyennement rapide. Les jeunes seront sexués vers l'âge de 3 mois à la taille de 1 à 1,5cm, mais ils ne pourront pondre correctement avant l'âge de 10 mois environ.
Denis Feret (population Z 2/82) : La reproduction dans le bac de maintenance est possible quoiqu'un peu aléatoire. Je ne suis pas partisan de la méthode naturelle. Si les reproducteurs sont bien nourris, ils laissent leur progéniture tranquille mais leur nombre reste limité.

Fiche Technique N° 1988-109
Par la méthode naturelle :
Les caractéristiques de l'eau sont PH : 7, TH : 12, la température de l'eau varie entre 20 et 25°C.
Le sex-ratio est déséquilibré : 25% de femelles.
Par la méthode "artificielle" :
Un bac de neuf litres, équipé d'un diffuseur et d'un Mop, est rempli avec de l'eau de pluie PH : 6,5, TH : 5. La température oscille toujours entre 20 et 25°C. Le fond est composé de tourbe fibreuse et d'un pot de fleurs.
Les parents sont séparés pendant environ une semaine puis sont remis et laissés dans ce bac pendant 8 à 10 jours. Je retire les parents et laisse le bac tourner normalement.

Lieu de ponte : Tourbe fibreuse et mop flottant

Elevage des alevins : Les oeufs incubent environ une douzaine de jours. Les éclosions sont beaucoup plus importantes que par la méthode naturelle. Dès les premières éclosions, je vide environ les deux tiers de l'eau du bac pour limiter le nombre des rampants. Les alevins mesurent à la naissance environ trois millimètres. Ils consomment dès le début des nauplies d'artémias.
Tous les deux jours, je change un tiers d'eau, le volume que je rajoute est plus important que celui que j'ôte, de façon à retrouver au bout d'un certain temps le volume complet du bac.
Les alevins grossissent régulièrement. A deux mois et demi, ils mesurent environ deux centimètres et demi et on peut commencer à distinguer les sexes. Les jeunes atteignent cinq centimètres à cinq mois, c'est l'âge où ils commencent à pondre.
Avec cette méthode j'obtiens 25 % de mâles. Le sex-ratio dépend-il des caractéristiques de l'eau ?



Origine géographique

Localité type: A. cognatum a été décrit à partir de spécimens importés sans lieu de capture précis. Il est originaire de la région de Kinshasa en République Démocratique du Congo.





Espèces vivant à proximité

Bibliographie

• Killi Contact bulletin de l'AKFB nº 4. - 12ème année juillet- août 1984.
• KMI: Killi Master Index - 3 ème édition 1984 page 27.

Documentation

M. CHAUCHE.
Pascal LAKERMI
Denis FERET (sur la population Z 2/82)

Génétique

Données méristiques: D = 8/9; A = 13/14; LL = 30/31
Caryotype: n = 12
Position systématique: A. cognatum fait partie du groupe elegans avec A. schioetzi son plus proche cousin.


Conclusion

Un poisson de maintenance facile, pour certaines populations du moins, mais parfois très difficile pour d'autres. La difficulté de reproduction va de pair avec celle de la maintenance. Les populations de Djoué et Z82/2 semblent les plus recommandables aux apprentis killiphiles désireux de maintenir et de reproduire un très beau poisson.

Les articles en rapport avec Aphyosemion cognatum

Aphyosemion aff. cognatum

08-03-2020
513
0
Aphyosemion aff. cognatum "Lake Fwa" est originaire, comme son nom l'indique, du Lac Fwa.

La superespece Aphyosemion elegans (1999)

10-01-2021
327
0
Il s'agit d'un groupe d'Aphyosemion assez homogène constitué d'espèces très proches.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.