Aphyo. Chromaphyosemion kouamense

106 vues
03-12-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyo. Chromaphyosemion kouamense
Aphyo. Chromaphyosemion kouamense 1Km Namveng-Ayong BDBG 04-24 adulte, Rudolf Pohlmann

fiche Mémo

Groupe
3. Chromaphyosemion
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
5 - 7
Conductivité (µS)
0 - 200
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Moyen
Plantation
Dense
Les poissons
Taille
6 - 6.5 cm
Taille
5.5 - 6 cm
Maturité
7 mois
Incubation
14 à 21 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Gabon


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyo. Chromaphyosemion
Espèce :kouamense
Descripteur :Olivier LEGROS, 1999
Origine :Gabon
Synonymes :A. loennbergii (non BOULENGER, 1903) in HUBER, 1978 A. splendopleure (non MEINKEN, 1930) in MALLET, 1987
Signification :Le nom kouamense vient de la rivière Kouame (Kouamé) dans laquelle se jette le ruisseau de la localité typique.

Populations connues : 1Km Namveng-Ayong BDBG 04-24, Assong Essala BBS 99-29, Engong Kouam LEC 93-24, Est Douala CTC 11, Est Nzog Bizog G 02-119, Mvang Ayong PEG 94-48, Mveng-Ayong G 02-115

Description

Description du mâle :
Le corps est dominé par deux tonalités fort différentes : la partie antérieure (du museau jusqu'à l'avant de la dorsale) est jaune orange ; la partie postérieure (de l'avant de la dorsale jusqu'à l'insertion de la caudale) est bleu-gris ou vert-gris lumineux. L'ensemble du corps est parcouru de lignes de points rouges, points rouges présents entre chaque écaille et s'estompant vers l'arrière. Ces lignes de points sont rouges et très marquées sur le dos, juste derrière l'œil et derrière la cicatrice. Elles forment un ensemble de trois à quatre lignes qui disparaissent en partie quand les trois rangées lumineuses d'écailles paradorsales font leur apparition, un peu avant l'insertion de la dorsale.
La partie antérieure du corps et la tête sont jaune-orange. Le dos est brun avec trois rangées d'écailles lumineuses bleu-vert surtout en dessous de l'insertion de la dorsale. Les taches operculaire et post-operculaire sont peu marquées. Les bandes longitudinales sont noires et souvent visibles. L'anale est ponctuée de petits points rouges à son insertion et de quelques flammules dans la partie médiane et vers le bord postérieur. Le fond est jaune-vert. Bande submarginale rouge, bande marginale bleue très fine. La dorsale est orange avec de nombreuses macules et quelques flammules. La caudale présente le même patron avec une bande submarginale rouge et une très fine marginale bleue. La partie supérieure de la caudale est plus flammulée. La couleur de fond de la dorsale et de la caudale est orange. Fait unique qu'il partage cependant avec A. bitaeniatum : l'anale et la caudale n'ont pas la même couleur de fond. Chez les autres Chromaphyosemion, la couleur de fond de l'anale et de la caudale est la même. Les pelviennes présentent le même patron que l'anale. Pectorales légèrement orangées. Les nageoires sont courtes par rapport aux autres espèces, ce qui donne au poisson un aspect assez trapu. Les filaments sont courts et orange.

Description de la femelle :
Elle présente un phénotype facilement séparable des autres espèces. Celle-ci est la plus colorée de toutes les femelles de Chromaphyosemion connues. L'ensemble du corps est rosé et des rangées d'écailles bleu lumineux éclairent la partie postérieure du corps. Le corps est parcouru de nombreuses lignes de points rouges vifs. Ces points rouges sont situés entre chaque écaille et ourlent chacune d'elles sur les côtés droit et gauche formant ainsi un chevron plus qu'un point. L'anale est ponctuée de points rouges sur un fond bleu translucide et est flammulée sur la partie antérieure donnant l'apparence d'un bord rouge. La caudale est maculée de points et de flammules rouges tellement denses qu'elle paraît entièrement de couleur rouge. La dorsale est parsemée de points rouges sur fond bleu. Les bandes longitudinales sont noires et sont souvent visibles.


Maintenance et élevage

Maintenance :

Reproduction : La reproduction de l'espèce semble assez difficile chez la plupart des killiphiles. La principale raison est qu'ils les élèvent dans des eaux de pH neutre ou alcalin comme ils le font pour les autres espèces du sous genre. Il est désormais connu (LEGROS, 1995) que cette espèce est plus prolifique - comme les espèces de la répartition sud : A. lugens, A. alpha – quand on la maintient dans une eau acide (pH 4,5 – 5,5). Contrairement à ces dernières qui se reproduisent dans une eau neutre après une génération en aquarium, A. kouamense n.sp. requiert toujours une eau acide après trois générations. Les alevins et jeunes poissons semblent adopter une zone dans l'aquarium qui ne semble pas typique du sous-genre. Ils se cantonnent dans les premiers mois de leur vie à la surface comme les Epiplatys.

Elevage des alevins : Les jeunes grandissent lentement. A la sexuation (3,5 mois) les poissons grandissent encore plus lentement pour ensuite reprendre une croissance plus rapide. Les jeunes poissons pondent vers 7-8 mois.

Incubation : Les œufs sont petits et demandent une incubation de 14 à 21 jours à 21°C.



Origine géographique

Outre la localité typique (codée LEC 93/24), les deux autres stations connues à ce jour sont localisées près de Nzog Bizeng et au nord-est de Mvang Ayong (codée PEG 94/48). L'espèce la plus proche géographiquement de A. kouamense n.sp. est A. alpha. Cependant elle est fort différente par son patron de coloration et par sa taille. Les deux autres espèces les plus proches au niveau géographique sont A. lugens (Afan Essokie) et une autre espèce non décrite, originaire de Biba bimvoto (codée A. aff. splendopleure in LEGROS, 1995 et A. (Chrom.) sp. n°4 in EBERL, 1996). Une distance de 7 km sépare ces deux espèces. Au niveau de la coloration, A. kouamense n.sp. est nettement plus proche de A. (Chrom.) Sp. n°4 que de A. lugens. Au nord de Bibabimvoto, une autre forme de A. splendopleure s.l. colonise les ruisseaux littoraux au sud de Kribi (Amiet, 1991). Afin de séparer ces phénotypes de l'espèce décrite dans cette fiche tech nique, nous publions une clé d'identification des formes de A. splendopleure s. I. au sud de Kribi.

Ecologie : La localisation actuelle permet de penser que A. kouamense n.s. est une espèce à localisation continentale” comme A. lugens, A. loenbergii ou A. riggenbachi par rapport aux espèces "littorales” A. alpha (son plus proche voisin géographique connu) et A. splendopleure sensu lato. Les deux biotopes connus se situent chacun dans un petit ruisseau appartenant aux réseaux hydrographiques, Abanga et Avébé, affluents du fleuve Komo. Espèces sympatriques : LEC 93/24 (terra typica) : A. microphtalmum, E. sexfasciatus s.l. ; Mormyridae, crevettes, petit serpent aquatique. CARACTERISTIQUES BIOCHIMIQUES DU BIOTOPE : Le 13 janvier 1993 à 16H00 la température de l'eau était de 22,4°C, celle de l'air 25,9°C, l'eau avait un pH de 6,3 ; une dureté de 0° dH ; une conductivité de 30 µS.





Documentation

LEGROS, O. (1999) Aphyosemion kouamense n.sp., ein neues Chromaphyosemion (Teleostei : Aplocheilidae) vom Rand der Monts de Cristal im Nord westen Gabuns
DKG-Journal, 31 (2): 32-40, 1999 EBERL, W. (1996): Die Unter gattung Chromaphyosemion. DKG Journal,
Supplementtheft Nr : 88pp. , figs. LEGROS, O. (1995): Nouvelles populations de Chromaphyosemion, Killi Contact AKFB (6):7-24.
LEGROS, O. (1999): Correspondance personnelle et documents joints.
N.B. Cette liste d'articles n'énumère que ceux ayant un rapport direct avec Aphyosemion kouamense n.sp. Le lecteur désireux d'obtenir la totalité de la bibliographie relative au sous genre Chromaphyosemion se reportera à la revue DKG-Journal, 31 (2): 32-40, 1999

Conclusion

Poisson de maintenance et de reproduction difficiles, à réserver aux killiphiles confirmés. Il est à noter l'intérêt de cette description qui, fait exceptionnel, s'accompagne de tous les détails de maintenance et de reproduction suite aux recherches de l'auteur : Olivier LEGROS.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.