Aphyo. Chromaphyosemion splendopleure

274 vues
19-09-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyo. Chromaphyosemion splendopleure
Aphyo. Chromaphyosemion splendopleure Nsupu GEMHS 00-42 adulte, Vidarte Laso

fiche Mémo

Groupe
3. Chromaphyosemion
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6 - 7
Conductivité (µS)
0 - 600
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Moyen
Plantation
Dense
Les poissons
Taille
4 - 5 cm
Taille
3 - 4 cm
Maturité
1 an
Incubation
15 à 20 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Cameroun
  • Guinée Équatoriale


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyo. Chromaphyosemion
Espèce :splendopleure
Descripteur :Wochenschrift Aqua. Terr. Kunde, 27 (2) 17., 1930
Origine :Cameroun, Guinée Équatoriale
Prononciation :splen - do – pleure
Signification :Avec les côtés brillants

Populations connues : 1Km Nord Mambanda CXC 22, 3km Campo-Kribi C 89-17, ABC 05-45, ABL 08-209, ABL 08-210, ABL 08-252, Afan Essokié II ABC 05-48, Bakundu Forest Reserve, Bénengué CBL 01-11, Big Ikange Camp 2002, Bimbia C 03-44, Bissiang ABC 05-32, Bombé CXC 23, Bonepoupa CLL 03-18, Bonepoupa I ABK 07-134, Cap Estérias, CMM 52, Dehane, Dikola C 03-30, Dizangue I C 89-33, Ebodié, Eboni, Edéa, Ekondo Titi, Elogbatindi, Embongi, Entrée de Tiko CBL 01-25, Ile de Bioko - Rio Consul GEMHS 00-43, Kaké, Kendongue - Route Edéa-Douala, Kopongo I CSK 95-27, Koukoué ABC 05-63, Likado 8-9 km Ebodje ADGP 11-07, Lykoko, Malaba ABC 05-47, Mambanda C 03-39, Mambanda CMM 50, Mamelles region ABC 05-57, Mangoule, Mbimbé - Mouanko-Edéa C 89-27, Mbode ABC 05-42, Mbonge, Mboro CMM 18, Meanja, Melabe N E, Mile 7 Moliwe Camp ABL 08-251, Moliwé C 03-01, Moliwé GPE 90-05, Muyuka Police Station C 89-15, Muyuka Police Station CXC 24, Ndog Bong CBL 01-10, Ndonga - Mbambou C 03-31, Ndonga - Mbambou C 03-32, Near Ebodje ABC 05-46, Nlendé Dibé - Sud Kribi, Nord Bonguen ABC 05-62, Nord Mboro ABC 05-43, Nsupu GEMHS 00-42, Ombe rein - Sud-Ouest Tiko, Owe ADK 11-461, Penda Mboko, Penda Mboko 2001, Penda Mboko K 6, Rivière Ndorbe ABC 05-20, Solé ABC 05-16, Solé CCMP 85-03, Songueland ABC 05-21, Tiko Big Ikange Camp 2002, Tiko C 03-46, Tiko CBL 01-24, Tiko Impass Collège ABC 06-119, Tiko Impass College ABL 08-250, Yato, Yoké - PK52 Kumba-Tiko C 89-14

Description

Il est relativement impossible de donner une description de splendopleure type qui permette d’identifier tous les phénotypes qui constituent l’espèce. Tout au plus peut on donner une clé de détermination qui restera assez imprécise. Il s’avère avec le recul et les connaissances acquises que le choix avait été porté sur la population de Tiko comme phénotype donne un résultat ambigu : personnellement, j’ai possédé 2 souches de SPP appelées "Tiko", fort différentes entre elles, laquelle choisir ? (Note de JFA : dans les environs immédiats de Tiko, on trouve deux espèces très proches, Chromaphyosemion splendopleure et Chromaphyosemion volcanum)
Clé de détermination pour les mâles : Poisson court et trapu atteignant 4 à 4,5 cm de longueur totale. Nageoires impaires amples, relativement courtes, ornées de plusieurs teintes vives. La nageoire anale porte toujours une bande marginale rouge. La nageoire caudale est toujours flammée de rouge, rouge sombre à grenat. Certains phénotypes présentent deux bandes latérales sombres très marquées, comparables à celle de bivittatum. (Se reporter à l’article décrivant les différents phénotypes pour plus de précisions).
Clé de détermination pour les femelles : Les femelles plus petites que les mâles mesurent 3 à 3,5 cm de longueur totale, exceptionnellement 4 cm. De couleur chair à gris, un dos variant de couleur sable à marron foncé, peu ou pas de détail qui permet d’identifier de façon péremptoire une femelle splendopleure. La présence de deux bandes sombres à anthracite, de part et d’autre de la ligne latérale ne fait qu’accentuer la confusion avec les femelles bivittatum.


Comportement

Intraspécifique ou interspécifique : Excellent très joli poisson facile à maintenir et à reproduire. Nouvellement implanté dans l’aquarium, il présente un comportement farouche, difficile d’approche. Parfaitement adapté dans son bac, il parade fréquemment et fait admirer ses riches couleurs.


Maintenance et élevage

Maintenance : Ce poisson pacifique autorise le maintien de plusieurs couples dans un bac spécifique, il supporte même une forte densité de population. Equiper un bac en conséquence, c’est à dire, filtre d’angle avec laine de perlon, beaucoup de végétaux : Microsorium, Bolbitis une grande quantité de mousse de Java, tourbe fibreuse et sol de gravier non calcaire.
Une eau relativement douce : Environ 10° dH, l’adjonction d’une petite cuillère de sel pour 10 litres d’eau donnant une résistivité aux environs de 600 µS/cm et un pH voisin de 7 après un changement d’eau. Ce pH pourra descendre sans danger jusqu’à pH 5,5. Si ce n’est les conséquences de la chute brutale qui risque d’intervenir et qui sera néfaste aux poissons. Rappelons que dans la nature SPP fréquente une eau à pH 6, DH à 1. Température 25°C. Dans l’eau, la plage de température admise est grande : De 18-20 à 26°C et plus (en été).
La nourriture vivante est de loin la nourriture préférée mais splendopleure accepte néanmoins les larves de moustiques lyophilisées et le fouillis de vers de vase congelé. Cette nourriture inerte ne sera distribuée qu’avec modération et seulement après quelques jours de disette.

Nourriture : Toutes proies vivantes adaptés à sa taille, accepte le congelé

Reproduction : Elle réclame des sujets bien mâtures mais SPP est un poisson facile à reproduire aux périodes de pontes très inégales cependant. De quelques oeufs pondus durant plusieurs semaines, la collecte peut subitement atteindre une centaine d’oeufs peu de temps après.
Un simple changement d’eau suffisant à provoquer la ponte, je n’utilise pas de bac spécial pour la reproduction : je collecte les oeufs directement du bac de maintenance. Ceux-ci sont souvent disposés près du sol, dans la zone de contact entre la mousse de Java et la tourbe fibreuse (ils adhérent presque toujours à la mousse).
Ces oeufs sont les plus petits du groupe Chromaphyosemion, souvent ils n’atteignent pas le mm de diamètre. Je fais toujours incuber les oeufs sous l’eau provenant de l’aquarium de ponte. Les éclosions s’effectuent généralement de 15 à 20 jours après la ponte, dans un intervalle de temps très court. On ne rencontre pas de phénomène de diapause comme dans les autres espèces du groupe.
La reproduction naturelle dans le bac de maintenance est assez courante, les adultes épargnent les alevins, ces derniers ayant grandi et les subadultes sont probablement moins "écolos" car par la suite, il n’est plus permis d’apercevoir un nouvel éclos dans le bac communautaire !... Quelques spécimens sauvages de splendopleure Mbongé ont demandé plus de 8 mois de maintenance avant de donner des oeufs fécondés mais il faut bien admettre qu’ils avaient été pêchés dans un biotope dont l’aspect de l’eau n’avait rien de réjouissant !...

Lieu de ponte : Haut et milieu de mop

Elevage des alevins : Bien que pratiquement aptes à ingérer des nauplies d’artémias dès la naissance, la présence de quelques grains de riz paddy favorisera une prolifération d’infusoires, dans le bac d’élevage qui s’avéreront très utiles aux petits alevins de splendopleure Douala ou Tiko. La nourriture habituelle sera distribuée et le sexage demandera 3 à 4 mois pour être certifié. Ces poissons ont une croissance lente, ils sont robustes, le sex-ratio n’est jamais aberrant même s’il n’est pas toujours de 50/50.



Origine géographique

Très probablement c’est Griem, de l’aquarium de Hambourg qui, en 1929, a introduit ce poisson en Europe, de retour d’un voyage en Afrique de l’Ouest.

Ecologie : Séparée de la frontière du Nigéria par les biotopes qu’occupe l’espèce Chromaphyosemion bivittatum, son aire de répartition s’étend tout le long de la zone côtière du Cameroun. A l’est, l’espèce est remplacée par Chromaphyosemion loennbergii, plus au sud, elle est en contact avec Chromaphyosemion melanogaster et Chromaphyosemion punctulatum. Sur la bande côtière du Rio Muni, elle est sans doute remplacée par une ou deux autres espèces non encore décrites. La population de Chromaphyosemion de l’île de Bioko peut être rapportée à Chromaphyosemion splendopleure.Aphyosemion splendopleure se rencontre dans des marigots de forêt où une eau claire et limpide, peu profonde, circule allégrement sur un fond de sédiments. On le capture également dans des petites retenues d’eau artificielles, à l’endroit même où jaillit la source. La moyenne pondérée des mesures effectuées sur 10 biotopes de splendopleure donne : pH : 6.00 ; DH : 1° allemand, résistivité : 17,6 µS/cm, température de l’eau : 25,4°C. On trouve splendopleure sympatrique des espèces suivantes : Aphyosemion calliurum, Epiplatys sexfasciatus, Procatopus, Barbus, Cichlidés.





Bibliographie

SCHEEL J.J. (1975) 
Rivulins of the Old World, p.306, Edition 1975 by T.F.H. Publication Inc.
RADDA A.C. (1977)
The subgenus Chromaphyosemion p.2.
HUBER J.H. (1978)
Contribution à la connaissance des Cyprinondontidés de l’Afrique Occidentale. Revue Française d’Aquariologie Nº 1, 1er trimestre 1978, p.11.
DKG JOURNAL
Heft 7, Oktober 1982, pages 1 à 4.

DONNÉES SCIENTIFIQUES :Daniel POLIAK.
AUTEUR KILLIPHILE : Daniel POLIAK.

Conclusion

Un excellent poisson pour un débutant mais qui est aussi un excellent sujet pour participer dans les concours.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.