11-13 oct 2019
KCF FRANCE : 46ème congrès du KCF à Courseulles-sur-Mer    En savoir +

Aphyo. Chromaphyosemion riggenbachi

204 vues
24-08-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyo. Chromaphyosemion riggenbachi
Aphyo. Chromaphyosemion riggenbachi Cellucam ADK 09-299 adulte, Olivier Buisson
Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyo. Chromaphyosemion riggenbachi
Aphyo. Chromaphyosemion riggenbachi Cellulam ABDK 10-422 adulte, Olivier Buisson

fiche Mémo

Groupe
3. Chromaphyosemion
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6,5 - 7,5
Conductivité (µS)
0 - 300
L'aquarium
Volume minimum
20 litres
Eclairage
Normal
Plantation
Dense
Les poissons
Taille
5 - 6 cm
Taille
4 - 5 cm
Maturité
1 an
Incubation
15 à 18 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Cameroun


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyo. Chromaphyosemion
Espèce :riggenbachi
Descripteur :Ahl, 1924
Origine :Cameroun
Prononciation :ri-gueun-ba-ki
Synonymes :Fundulus riggenbachi (Ahl)
Signification :Dédié à Riggenbach

Populations connues : 13km après l’intersection Yingui-Edéa ABC 05-18, 16km Nord Bonepoupa C 89-18, ABC 06-100, ABC 06-103, ABC 06-104, ABC 06-123, ABC 06-99, ABK 07-136, ABK 07-137, ADL 13-47, ADL 13-48, Après Ekondjong ABC 06-107, Bonepoupa ABC 06-102, Bonepoupa ADGP 11-34, Bonepoupa HAH 98-325, Bonépoupa-Route Yabassi Km20 CXC 26, C 01-63, Cellucam ABC 06-97, Cellucam ABK 07-132, Cellucam ABK 07-133, Cellucam ABL 08-246, Cellucam ABL 08-247, Cellucam ADK 09-299, Cellucam C 89-23, Cellucam CXC 33, Cellulam ABDK 10-422, Dibeng, Dimbong C 03-21, G 09-13, Henda River - route Bonepoupa-Yabassi CXC 25, Ndokama ADL 13-44, Ndokama CSK 95-26, Ndokama PK15, Ndokndak ADL 13-49, Ndokoma ABK 07-135, Ndokpo, Nkapa, Nkokem C 03-22, Nkouli-Ngnock ABC 05-19, NKWO 97-01, Point Cellucam ADK 11-463, Point de Dieu ADK 09-300, Point de Dieu  ADK 10-324, Poutloloma ADGP 11-22, Poutloloma ADL 13-55, Route Cellucam ABC 06-96, Route Yabassi-Edéa - Altitude 72m C 03-26, Somakak HAH 98-308, Song Ndong II ABC 05-69, Two Wata ABC 05-15, Yabassi ADL 13-46, Yabassi C 03-23, Yabassi CI 09, Yabassi CLM 2018, Yabassi JFCA18-20, Yabassi-Loum viv 2003-29

Description

MALE: A. riggenbachi est un poisson d'aspect trapu, aux nageoires développées, portées "loin du corps", de grande taille pour un Chromaphyosemion : 5 à 6 cm sans la caudale pour le mâle.
Une bande dorsale brun clair couvre la partie supérieure de la tête, incluant la moitié supérieure de l'oeil et se propage, en se rétrécissant, jusqu'à la naissance du pédoncule caudal. Elle est soulignée d'une rangée de points verts très lumineux, de la naissance de la dorsale au pédoncule caudal, se disséminant dans toute la zone d'attache de ce dernier.
Les bandes noires caractéristiques des Chromaphyosemion sont absentes et remplacées par des alignements de points rouges très distincts.
Au tiers supérieur de l'oeil et en arrière, la cicatrice rouge en forme de croissant.
Un second croissant, plus ouvert, part du milieu de l'oeil et en quittant l'opercule, est prolongé d'une rangée de points rouges jusqu'au tiers supérieur du pédoncule caudal. Deux autres rangées de points rouges parcourent la partie dorsale du poisson, alternant avec les points verts lumineux de la partie postérieure.
Une autre bande rouge, moins distincte, prend naissance en avant de la partie inférieure de l'oeil et se termine au niveau de l'opercule.
La ligne latérale comporte une vingtaine de points rouges diversement répartis, formant une ligne presque continue, derrière l'opercule ; ils s'espacent de plus en plus pour disparaître à l'aplomb de l'attache de la dorsale.
Une dernière rangée de points rouges parcourt le tiers inférieur du corps, de l'opercule à la caudale.
La lèvre inférieure ourlée d'une bande gris bleuté soutenu, se propageant derrière l'oeil, au niveau de l'opercule et sur le corps jusqu'au niveau de la racine de la dorsale.
Une tache brun clair et où apparaissent quelques vergetures rougeâtres.
En arrière de l'opercule, au niveau de l'oeil, une tache jaune souffre de même teinte que les pectorales. Les pelviennes sont jaune soufre, avec une bande marginale gris bleu surmontée d'une ligne constituée de quelques points rouges.
La teinte du corps varie du bleu acier, plus ou moins soutenu, avec dominante jaune à jaune orangé sous le ventre, à beige rosé à l'attache de la caudale.
La dorsale, très allongée, est portée très haute. Elle est ourlée d'une fine bande marginale gris bleu soutenu, et parsemée de points de rougeâtres très détachés sur fond vert lumineux.
La nageoire anale est jaune soufre, parsemée de quelques petits points rouges, elle porte une bande marginale rouge, très étroite et une bande submarginale gris bleu.
La caudale, bien développée, très ouverte, est de teinte gris clair parsemée de points rouges rayonnants. Une ligne brisée rouge barre la partie inférieure de la caudale.
Les contours de la caudale sont gris bleu soutenu, seules les extrémités des longs filaments qui la prolongent sont plus ou moins blanches. Elles deviennent très blanches chez les mâles âgés.

FEMELLE : Plus petite que le mâle: 4 à 5 cm sans la caudale.
Beaucoup moins colorée que le mâle, elle présente néanmoins un patron assez semblable.
Dos gris brun clair parsemé de points verts très pâles, beaucoup plus ternes que chez le mâle. Pas de bandes noires, mais une bande horizontale grisâtre partant de l'opercule, au niveau de l'oeil, jusqu'au milieu du corps, à l'aplomb de la dorsale.
Les rangées de points rouges du mâle sont remplacées par des points beige rosé très pâle, respectant le même tracé, cicatrice y comprise.
Les nageoires impaires sont jaune soufre, ponctuée de petits points gris.
Les opercules, la gorge sont jaune clair, la lèvre inférieure est ourlée d'une bande brun clair.
Sous la ligne latérale, le corps est gris rosé très clair. Les nageoires impaires, bien développées, ne présentent pas les grands filaments de celles du mâle.


Comportement

Espèce très pacifique, très sociale. Pas de bataille entre mâles, les femelles ne sont pas malmenées. C'est un poisson recommandable dans un bac d'ensemble réservé aux Aphyosemion.
C'est un poisson craintif, donc d'approche difficile pour le killiphile.


Maintenance et élevage

Maintenance : Un aquarium de 10 litres, en verre collé, peut très bien convenir pour un couple. Mousse de Java et tourbe fibreuse offriront les refuges nécessaires pour ce poisson craintif. Un filtre d'angle espacera les siphonnages.
Une eau douce, aux environs de 12° TH et une température de 20 à 22°C satisferont nos pensionnaires. A. riggenbachi est doté d'une bonne résistance physique et ne semble pas souffrir de quelques négligences dans la fréquence des changements d'eau.
C'est un gros mangeur, toutes les proies vivantes en rapport avec sa taille lui conviennent. Il accepte sans problème les nourritures sèches, paillettes, granulés, tubifex, larves de moustiques lyophilisés même distribuées occasionnellement.
Semble doué d'une bonne longévité, je détiens une femelle âgée de plus de 2 ans 1/2.

Nourriture : Toutes les proies vivantes et les nourritures sèches également.

Reproduction : Très prolifique, il est très facile à reproduire. Un couple isolé dans un bac de 10 litres donnera naissance à une grande quantité de jeunes par reproduction naturelle. Il ne malmène pas ses jeunes.
Pond indifféremment à mi-eau ou au fond et en grande quantité, des oeufs adhésifs de 1,4 à 1,5 mm de diamètre.
Je conserve les pontes sous eau bi-permutée DH = 0.

Lieu de ponte : Haut et milieu de mop

Elevage des alevins : Les alevins prennent les nauplies d'artémias directement à la naissance.
La différenciation des sexes apparaît environ après deux mois. Le pourcentage mâles/femelles est toujours bien équilibré, 50-50.
La croissance est assez lente; pour obtenir un couple aux nageoires bien développées, il faut compter au moins une année.

Incubation : L'incubation est de 15/18 jours.



Origine géographique

A. riggenbachi est pêché dans les ruisseaux à eau claire, coulant sur des sols dits de complexe de base entre les fleuves de Mungo et Sanaga, au Cameroun Nord Occidental. L'aire de répartition, restreinte jouxte les contreforts du Plateau intérieur. Il est à noter que comme Fp. amieti, cette espèce a franchi la Sanaga et on la retrouve sur la rive gauche (au sud donc) à quelque km à l'est d'Edéa (population ABC 05/69, Song Ndong II).

Ecologie : Décrit par Ahl d'une source près de Yabassi, le poisson a été considéré jusqu'à récemment comme un simple synonyme de bivittatum. Déjà Scheel (1968) attirait l'attention sur la présence d'un "bivittatum aberrant", trouvé au carrefour des routes Yabassi-Douala-Edéa. En 1971, grâce à Radda et coll. le poisson dit "bivittatum géant" a été rapporté vivant d'une source à l'est de Yabassi. Depuis, il est régulièrement rapporté du Cameroun et cette profusion a conduit à des mélanges, sans descendance et à un imbroglio regrettable.





Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE EN FRANCAIS :
J.H. HUBER (1978): " Caractères taxonomiques et tentative de groupement des espèces du genre Aphyosemion" - Revue Fr. Aquar. 5 (1): 1-32.
Collectif (1978): "Les groupes bivittatum et cameronense chez Aphyosemion" - Supplément à Killi-Revue 5 (4): 1-37.

AUTEUR KILLIPHILE : Daniel POLIAK.
DONNEES SCIENTIFIQUES : J.H. HUBER.
DESSIN : R.H. WILDEKAMP.

Conclusion

Poisson agréable à maintenir, recommandable aux débutants. Très répandu parmi les membres du K.C.F., les représentants de cette souche sont également diffusés en Amérique, au Japon, et plus près de nous en Belgique.
Je me suis trouvé dans l'obligation de suspendre la production d'un couple que j'avais acheté au congrès de la DKG à Herne, en 1977, ayant élevé plus de 200 alevins en trois mois de ponte.
Le plus grand membre du groupe bivittatum.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.