Scriptaphyosemion liberiense

553 vues
12-12-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Scriptaphyosemion liberiense Monrovia
Scriptaphyosemion liberiense Monrovia , Maurice CHAUCHE
Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Scriptaphyosemion liberiense
Scriptaphyosemion liberiense , Christian Cauvet

fiche Mémo

Groupe
7. "Roloffia"
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
- 6
L'aquarium
Volume minimum
25 litres
Les poissons
Taille
- 6 cm
Taille
- 6 cm
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Libéria
  • Sierra Leone


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Scriptaphyosemion
Espèce :liberiense
Descripteur :Boulenger, 1908
Origine :Libéria, Sierra Leone
Prononciation :li-bé-ri-enn-sé
Référence :FT nº1980-040 parue le 1er avril 1980
Synonymes :Haplochilus liberiensis, Boulenger Roloffia liberiensis Clausen Aphyosemion calabaricum, Ahl 1936 Aphyosemion muelleri , Kessel 1965 ; nom nudum Aphyosemion bertholdi , Roloff 1965, d'après Radda qui n'a jamais servi
Signification :du Liberia

Populations connues : AS Calabaricus 1935, Calabarica-Stamm, Firestone, Gbarma RL 97-EP 82, Matanga SL 89, Monrovia, Paynesville L 97, RL 88

Description

Le mâle : en pleine coloration, les flancs du mâle sont vert bleuté, parsemés de taches et de points rouges. Les nageoires dorsales, anale et caudale, sont vertes, tachetées de points rouges. La dorsale est bordée par une bande sous-marginale rouge et une bande marginale verte.
L'anale possède une bande marginale rouge.
La caudale bordée, dans ses parties supérieures et inférieures, par une bande sous-marginale rouge et une bande marginale jaune ou bleue.

La femelle : très semblable en taille au mâle, la femelle a le corps brun tacheté de points marron foncé. Les nageoires dorsales, anale, caudale, sont incolores ; cependant, nous pouvons remarquer la tache sombre à la naissance de la nageoire caudale ("ocelle" qui apparaît chez les jeunes individus).


Comportement

Poisson très farouche, mais cependant très actif s'il est maintenu dans un milieu adéquat et en lieu tranquille
Relation intraspécifique : médiocre entre les mâles.
Relation inter-spécifiques : non étudiées.


Maintenance et élevage

Maintenance : Un trio adulte occupe un bac de 30 × 30 × 30 dont le fond est composé pour moitié par du sable + terreau et, pour l'autre moitié, par de la tourbe pulpeuse. La partie sable est plantée de sagittaires ; la partie tourbe est recouverte par une touffe de mousse de Java.
Les caractéristiques de l'eau sont : pH : 6 ; dH : 10 ; T° : 23 °C

Nourriture : La nourriture se compose de vers de vase, enchytrées (certains sujets acceptent des drosophiles).

Reproduction : J'utilise le bac de maintien, dont l'installation est complétée par plusieurs mops de fond et de la tourbe fibreuse. Les oeufs sont pondus indifféremment sur les trois substrats (mousse de Java, mops, tourbe fibreuse).
Il est à noter que des essais personnels me permettent d'affirmer que cette espèce pond volontiers dans des mops flottants.

Lieu de ponte : J'utilise le bac de maintien, dont l'installation est complétée par plusieurs mops de fond et de la tourbe fibreuse. Les œufs sont pondus indifféremment sur les trois substrats (mousse de Java, mops, tourbe fibreuse).
Il est à noter que des essais personnels me permettent d'affirmer que cette espèce pond volontiers dans des mops flottants.

Elevage des alevins : Les alevins mangent des infusoires, des micro-vers puis des artémias ; la croissance est rapide, la coloration apparaît au bout de deux mois. Adultes, les mâles atteignent 6 cm.
Dans mon élevage, j'observe un ratio aberrant : 80 à 90 % de mâles, phénomène non observé par d'autres killiphiles maintenant cette espèce.

Incubation : D'un diamètre de 1 mm, les œufs éclosent en une vingtaine de jours, sous eau. Cependant, je remarque dans toutes les pontes des œufs à diapause qui éclosent au bout de six semaines environ.



Origine géographique

Population étudiée : Monrovia, capitale du Libéria, sur la côte atlantique. G. Schmitt (in litt) écrit : "le 13 juillet 1976 (...) Nous emprunterons une petite piste à peine praticable nommée Pipe Line Road ; les rivières sont nombreuses, peuplées d'Epiplatys et de Cichlidés. Dans des petites flaques, nous pêchons des Scr. liberiense". Autres populations : Firestone (ancien KCF 2), Robertsport. Ne pas mélanger les populations

Ecologie : Classique des représentants occidentaux d'Aphyosemion. Le poisson a été fréquemment pêché sympatrique à Cal. monroviae, Ep. dageti, Ep. barmoiensis, Aplocheilichtys sp.





Espèces vivant à proximité

Bibliographie

G. Schmitt (1976) : Mon voyage au Liberia KR 3 (6)
J.H. HUBER (1978) : caractères taxinomiques et tentatives de groupement des espèces du genre Aphyosemion Rev. Fr. Aquar. 5 (1) : 1-32.

Génétique

Caryotype: n=21;A=22 (Scheel, 1974)
Position systématique: En 1977, Radda et Pürzl ont décrit un nouveau sous-genre d'Aphyosemion sous le nom de Scriptaphyosemion, aujourd'hui élevé au rang de genre, comportant notamment Scr. bertholdi (Roloff, 1965), Scr. brueningi (Roloff, 1971), Scr. cauveti (Romand & Ozouf, 1995) et Scr. schmitti (Romand, 1979)


Conclusion

Poisson très robuste et facile à maintenir, exigeant quant à sa nourriture.

AUTEUR : H. PRAT

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.