13-14 juin 2020
AIK Italie : Congrès de l'AIK 2020    En savoir +
18-20 sep 2020
CZKA République Tchèque : Congrès de la CZKA 2020   
2-4 oct 2020
KCF France : Congrès du KCF 2020   
16-18 oct 2020
APK Portugal : Congrès de l'APK 2020    En savoir +

Aphyosemion marginatum

500 vues
07-06-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyosemion marginatum
Aphyosemion marginatum Bengui 1-2 GJS 00-29 adulte, Olivier Buisson
Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyosemion marginatum
Aphyosemion marginatum Bengui 1-2 GJS 00-29 adulte, Olivier Buisson

fiche Mémo

Groupe
4. Petits Aphyosemion et Diapteron
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6.5 - 7
Conductivité (µS)
0 - 200
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Modéré
Plantation
Normal
Les poissons
Taille
5 - 5.5 cm
Taille
4.5 - 5 cm
Incubation
15 à 21 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Gabon


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyosemion
Espèce :marginatum
Descripteur :Radda & Huber, 1977
Origine :Gabon
Signification :marginatum : margé, allusion aux bandes noires marginales des nageoires impaires.

Populations connues : Bengui, Bengui 1-2 GJS 00-29, Bifoun, GBG 93-30

Description

Mâle : 4 rangées de points rouges sur fond jaune et vert. La caudale et la dorsale se terminant en pointe, sont d'un jaune de plus en plus foncé et bordées d'une bande rouge foncé. Les ventrales sont un peu arrondies, d'une couleur jaune avec une bande rouge foncé. L'anale, jaune bordée de chaque côté par 2 bandes rouge foncé, se termine en pointe. Les pectorales sont arrondies et jaunes. Le mâle a une bande rouge vif à la bouche, sur la lèvre inférieure, puis ensuite, viennent de gros points rouges.

Femelle : ressemble à peu près à toutes les femelles d'Aphyosemion, grise avec quelques points rouges sur le corps.


Comportement

Espèce se tenant le plus souvent en bas du bac, assez calme, se cachant souvent dans le mop, sauf pour la distribution de nourriture.


Maintenance et élevage

Maintenance : Un bac d'une dizaine de litres suffit, garni d'un mop vert.
Je n'emploie que de l'eau du robinet, un peu vieillie, à une température de 20°C , un pH de 7,2 et un TH de 12,5.
Un peu de tourbe sur le fond du bac, un diffuseur pour l'aération et une pierre qui sert de cachette et d'ornement.
Mon couple reproducteur ne mange que de la nourriture vivante : vers de vase, enchytrées... et aussi du coeur de boeuf haché. Je n'ai jamais vraiment essayé de leur donner de la nourriture sèche. Ils sont nourris une fois par jour.
Ils ont un peu de lumière naturelle, mais ne sont pas éclairés directement.

Nourriture : Toutes nourritures vivantes ou congelés

Reproduction : Espèce non annuelle. J'ai étudié l'espèce en retirant les oeufs du mop tous les 2 jours pendant 1 mois et essayé les deux solutions d'incubation : à sec ou en eau, en les stockant à 20°C environ.
A sec, j'utilise de petites boîtes où je mets un morceau de chiffon blanc imprégné d'acriflavine bien diluée. Je dispose les oeufs dessus. On suit bien l'embryonnement des oeufs et ceux qui ne sont pas bons disparaissent sans contaminer les autres. Poissons pondant surtout en haut du mop. En vieillissant, je trouve qu'ils pondent plus en bas qu'en haut.
Quelques alevins sont nés dans le bac des parents et y sont restés parfois un quinzaine de jours sans pour cela être inquiétés par les parents.

Lieu de ponte : Toute la hauteur du mop

Elevage des alevins : La première nourriture est composée d'infusoires, puis de nauplies d'artémias, grindals et ensuite, la même nourriture que les parents.
Le mâle commence à prendre ses couleurs vers l'âge de 3 à 4 mois, lorsqu'il atteint une taille de 1,5 cm.
Il me semble y avoir plus de mâles que de femelles.

Incubation : Les oeufs, d'environ 1 mm de diamètre, éclosent en une vingtaine de jours. La réussite est meilleure en les mettant à sec qu'en les laissant dans l'eau.



Origine géographique

Découvert par Huber et Radda, en août 1976, dans une mare en cours d'assèchement, rémanence d'un ruisseau de 3 à 5 m de large, à 9 km au sud-ouest de Bifoum (route nationale n° 1). Dans cette région habite également striatum, mais les deux poissons n'ont pas été trouvés sympatriques.





Bibliographie

J.H. HUBER et A.C. RADDA

Documentation

P. LETORT

Génétique

Données méristiques: D = 11-12 ; A =13-14 ; D/A = 6 ; LL = 28 +3
Caryotype: n = 19 ; A = 26


Conclusion

Espèce sans problèmes particuliers, très belle et calme, convenant à un débutant.

Les articles en rapport avec Aphyosemion marginatum

Aphyosemion gabunense, Radda 1975

31-05-2020
82
0
Killi aux trois contretypes géographiques jaune, bleu ou asymétrique aux couleurs du Gabon

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.