24-26 avr 2020
SEK Espagne : Congrès de la SEK 2020    En savoir +
21-24 mai 2020
DKG Allemagne : Congrès de la DKG 2020    En savoir +
13-14 juin 2020
AIK Italie : Congrès de l'AIK 2020    En savoir +
18-20 sep 2020
CZKA République Tchèque : Congrès de la CZKA 2020   
2-4 oct 2020
KCF France : Congrès du KCF 2020   

Photographes et photos de killies


Bavardages
Didier Pillet
pillet KCF
Le 08 septembre 2019 à 20h23

Parmi d'autres innovations, notre nouveau site nous permet d’accéder à de magnifiques images de poissons. Juste après avoir visionner celle d'Hypsolebias notatus je voulais vous faire part de quelques réflexions.  

Dans l'ordre ou elles me sont venues:


1) Parmi les multiples talents d'Olivier Buisson, je voudrais louer sa grande capacité à saisir la beauté naturelle de nos poissons tel qu'ils sont.

Dans la même série de notatus, un autre photographe renommé, présente une image du même sujet plus colorée, peut-être plus flatteuse ? Sa technique est probablement irréprochable mais je n'aime pas ces images qui montre des poissons que vous ne verrez jamais ni dans la nature ni dans vos aquariums.

2) J'ai une pensée pour notre regretté Maurice Chausse. Il y a 1/2 siècle avec du matériel beaucoup plus rudimentaire il obtenait, des résultats du même niveau que nos photographes modernes.  Maurice Chauche était un homme discret modeste chaleureux et aussi soigné et élégant que ces images. Nous sommes encore nombreux au KCF à qui il a fait découvrir la beauté des killies.

3) Une petite pensée aussi pour un autre photographe de la génération numérique : Guillaume Dethu. Il s'est un peut éloigné de notre activité mais je sais qu'il y reviendra un jour.
 
Louis Robles
LRobles KCF
Le 09 septembre 2019 à 09h58
Je partage entièrement ton avis Didier. Les photos de Maurice ont grandement contribué à la renommée des killis. Les lots de diapos prêtées par le KCF ont servi de base à beaucoup de réunions de clubs aquariophiles animées par des killiphiles. Et c'est vrai qu'Olivier a repris brillamment le flambeau.
Christian Cauvet
Omaha KCF
Le 09 septembre 2019 à 11h43

"Dans la même série de notatus, un autre photographe renommé, présente une image du même sujet plus colorée, peut-être plus flatteuse ? Sa technique est probablement irréprochable mais je n'aime pas ces images qui montre des poissons que vous ne verrez jamais ni dans la nature ni dans vos aquariums"

Tout à fait d'accord, il y a des post-traitements d'images qui sont vraiment excessifs et celui là est loin d'être le pire.


NB : Maurice "Chauche"

Romain Rozier
Killi-Smile KCF
Le 09 septembre 2019 à 11h48
Moi aussi je suis tout à fait d'accord, j'admire le talent des photographes sachant "respecter" le poisson. J'ajoute qu'ils doivent être certainement d'excellents éleveurs également : pour que la photo soit belle, il faut que le modèle soit beau, et donc souvent bien élevé.
Philippe Lejeaille
Philippe Lejeaille [philippe82]
Le 09 septembre 2019 à 13h43

Bonjour à tous,

Il y a en effet une vrai différence entre équilibrer-étalonner une photographie, pour retrouver les couleurs naturelles (couleurs visibles en lumière du jour) remonter les zones sombres ou les zones claires pour avoir une bonne lecture de chaque élément et faire du tape à l'oeil. 

Pour la reproduction par exemple d'oeuvres d'art, on utilise une charte colorée, afin qu'à chaque étape l'image produite respecte une parfaite fidélité.

Malheureusement il est souvent très tentant avec les logiciels actuels de se laisser aller à un peu plus, plus de netteté, de contraste, de saturation, ne serait-ce qu'a force de voir des images rehaussées, l'oeil est perverti.

Je rejoins parfaitement la réflexion de Didier m'étant fait la même cette semaine. 

Je suis venu aux Killis par leur beauté, comme aux orchidées sauvages européennes, comme on peut apprécier l'équilibre des formes et couleurs dans le design. Mais je vous rassure, j'adore le vivant, je tiens à mes poissons. Après quelques mois j'ai craqué pour des Nothos Guentheri Zanzibar. Magnifiques en photo. Mais comme beaucoup d'entre vous, je ne les aveugle pas d'une lumière intense, et je profite peu de leurs couleurs étonnantes.

Il est certain toutefois que les photographies étonnantes de piqué de plusieurs d'entre-vous est la meilleure carte de visite de ces poissons.

Dernier point de détail, comme l'expliquait sur un de ses instructifs posts, Christophe Aubin précisait qu'il pouvait avoir des couleurs différentes en fonction de l'angle de l'éclairage...

Il reste cependant malgré certains excès d'avoir des vues de ces poissons aussi précises. Je me souviens des images de Cousteau, quel progrès depuis.