27-29 août 2021
KFN Pays Bas : Congrès de la KFN 2021    En savoir +
15-17 oct 2021
APK Portugal : Congrès de l'APK 2021    En savoir +
15-17 oct 2021
KCF France : 47ème congrès du KCF    En savoir +

Aphyosemion batesii

504 vues
07-06-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyosemion batesii Memgbwa CBL 01-02
Aphyosemion batesii Memgbwa CBL 01-02 adulte, Olivier Buisson

fiche Mémo

Groupe
6. Autre Aphyosemion
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6,2 - 7
Conductivité (µS)
0 - 200
L'aquarium
Volume minimum
20 litres
Eclairage
Moyen
Plantation
Normal
Les poissons
Taille
6,5 - 7 cm
Taille
6 - 6,5 cm
Maturité
6 mois
Incubation
1 à 4 mois
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
semi-annuel
Répartition géographique
  • Cameroun
  • République du Congo
  • République Démocratique du Congo
  • Gabon


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyosemion
Espèce :batesii
Descripteur :Boulenger, 1911
Origine :Cameroun, République du Congo, République Démocratique du Congo, Gabon
Référence :FT nº 1986-100 parue le 1er octobre 1986
Synonymes :Fundulus beauforti (Ahl, 1924). Fundulus gustavi (Ahl, 1924). A. (Fundulopanchax) schreineri (Ahl, 1934).
Signification :dédié à G.I. Bates

Populations connues : ABDK 10-382, Abong-Mbang, Alen Hoyos extraccion GEMLH 16-05, Aloan GEMLBJ 03-13, Avebe Esse VAB 18-46, Ayos, Bidhavidjan GEMLH 16-02, CFE 04-09, CGE 90-30, Djenasoume CSK 95-14, Ebolowa, Eboo-Esatop GEMBLJ 03-07, Ekombitié, GBG 92-13, GBH 01-15, GEM 06-02, GEMCH 06-06, GEMLB 02-18, Job, Libi River Sangmélima - Oveng N178 CBL 01-08, Massok ABDK 10-374, Mbandjok, Mbankomo, Mekaman ABDEK 12-500, Mekaman VAB 16-19, Melang GEMHS 00-21, Memgbwa BLLMC 05-12, Memgbwa CBL 01-02, Mitzic Gabon 95, Ndoumba JVC 17-19, Ndwoue CSK 95-15, Ngueayong GEMHS 00-24, Nguémelendouka, Niezan GEMLH 16-01, PEG 98-03, Ruisseau Minsolo ABDEK 12-499, VAB 16-01, VAB 16-17, Zoubefam

Description

La coloration du corps est généralement assez sombre d'un vert émeraude tirant souvent sur le bleu. La cicatrice post-operculaire est toujours présente. Les nageoires surtout sont caractéristiques avec leurs bandes marginales jaune vif sur l'anale (toujours présente), sur les pelviennes (peu marquées) et sur la caudale (large centralement mais parfois plus étroite voire absente dorsalement).
L'espèce est peu variable avec, suivant les populations, des différences sur l'épaisseur de la bande marginale supérieure de la nageoire caudale.
La population de Mbankomo présente une coloration du corps différente. Une ponctuation dense et régulière sans bande oblique lui donne un aspect plus rouge que les autres populations.


Maintenance et élevage

Maintenance : Un bac de 30 à 40 litres convient parfaitement pour un trio adulte. La température moyenne de l'eau (eau de conduite TH: 15° français) est de 22°C.
Le fond de l'aquarium est constitué de billes d'argile soufflé (argex). Un filtre de coin et un bac pour la tourbe (voir reproduction) constitue le seul équipement. Une poignée de mousse de Java donnera l'indispensable touche de verdure tout en procurant des abris pour les femelles. 1/3 de l'eau est changée tous les mois.

Nourriture : A. batesii est un poisson facile à nourrir. La nourriture sèche est acceptée sans réticence ainsi, bien sur, que toute nourriture vivante qui sera indispensable à une bonne croissance. Les poissons prennent plus volontiers leurs nourritures en surface qu'au fond de l'aquarium. C'est un gros mangeur et il faudra veiller à ne pas le suralimenter pour éviter la boulimie et lui conserver ses formes harmonieuses.

Reproduction : Les femelles sont matures très tôt (dès la taille de 4 cm environ). Pondeur de fond, A. batesii dépose ses oeufs dans le gravier ou la tourbe pulpeuse. C'est dans la tourbe que j'ai obtenu les meilleurs résultats. Une épaisseur d'environ 1 cm sera placé dans un bac en verre de 20 X 15 X 15 avec couvercle à l'intérieur du bac de reproduction. Une ouverture de 5 cm de hauteur sur la partie supérieure d'une des faces permettra aux poissons d'entrer et de sortir de ce bac où la tourbe, non polluée par la nourriture ne sera pas dispersés dans l'aquarium.
La récolte des oeufs se fait tous les mois au moment du changement d'eau. La tourbe est récupérée ainsi que le résultat du siphonnage entre les graviers. Le tout, asséché comme pour une espèce annuelle (la tourbe doit avoir l'aspect du tabac humide...), est conservé dans des sacs gonflés et fermés comme pour le transport des poissons (2/3 de tourbe, 1/3 d'air) en attendant le moment de l'éclosion.

Lieu de ponte : Mop de fond, tourbe pulpeuse ou directement sur les sols

Elevage des alevins : La durée d'incubation à sec est variable. Des éclosions peuvent avoir lieu après un mois et demi mais beaucoup d'oeufs ne sont pas encore prêts à éclore à ce moment et certains ne vont éclore qu'après 4 mois d'incubation. De nombreux facteurs peuvent influencer la durée de l'incubation, même avec une souche donnée et mieux vaut mettre la tourbe en eau au bout d'un mois et demi, puis la réassécher au bout de quelques jours après avoir récupéré les alevins pour la remettre ainsi en eau tous les mois jusqu'à ce que toutes les éclosions aient eu lieu.
Dès la naissance, les alevins sont placés dans des cuves de deux litres à raison de 15 alevins par cuve. La croissance est rapide si la nourriture est abondante. Deux distributions par jour sont un minimum, nauplies d'artémia et microvers au départ, puis vers grindal, jeunes daphnies et nourritures sèche en poudre. Deux changement d'un tiers de l'eau par semaine sont indispensables pour éviter des épidémies d'Oodinium ainsi que l'élimination systématique de tout individu chétif ou présentant des retards de croissance. Un escargot par cuve aide au nettoyage (sans remplacer le siphonnage régulier des déchets). A la taille de 1 cm et demi environ, les alevins (qui ne sont souvent plus que 5 ou 6 par cuve à la suite de la sélection) sont transférés dans des cuves de 30 à 60 litres pour continuer leur croissance. Ils ne pourront être considérés comme sauvés qu'à la taille de 3 cm environ, taille à laquelle les maladies ne semblent plus avoir de prise sur eux.
Les poissons sont sexués vers l'âge de deux mois et commencent à pondre vers le troisième mois. Il faudra cependant attendre encore un peu pour avoir des pontes abondantes. Les éclosions peuvent varier entre 1 ou 2 jeunes après mise en eau jusqu'à 150 et plus... mais bien peu, en proportion, arriveront à la taille adulte surtout à cause de la fragilité des alevins.
Les poissons adultes sont très robustes. Les jeunes en revanche sont très sensibles aux maladies (Oodinium). L'apport d'un peu de sel souvent préconisé en prévention n'est pas toujours efficace et mieux vaut des cuves d'élevage non surpeuplées et d'une propreté rigoureuse (deux changements d'eau par semaine pour une cuve de 2 à 3 litres avec une dizaine d'alevins).



Origine géographique

A. batesii se rencontre au Cameroun sur le plateau sud autour de Yaoundé. De nombreux points de pêches sont connus dans le bassin hydrographique du Nyong. A. batesii se rencontre en zone forestière où il colonise des biotopes temporaires : Mares temporaires (parfois creusées par l'homme pour l'exploitation du sable) encombrées de feuilles mortes situées en bordure d'un ruisseau forestier. On l'y rencontre en compagnie de A. exiguum et Ctenopoma nanum (exemple : biotope de Mbankomo). Petites rivières calmes à fond sablo-vaseux et assèchement irréguliers en compagnie de A. exiguum, E. sangmelinensis et C. nanum. Les caractéristiques physico-chimiques de l'eau sont sans surprise : TH : 1° français, pH : 5,8 température : 22-23°C (S. MALLET CCPM/85 KR Nº 2/86, Biotopes camerounais KR Nº 3/86).





Espèces vivant à proximité

Bibliographie

M.CHAUCHE
S. MALLET.

Génétique

Données méristiques: D = 14-16, A = 14-17, D/A = 2-3, LL = 33-35.
Position systématique: Fait partie avec A. splendidum du sous-genre radaella.


Conclusion

A. batesii est une très belle espèce encore peu répandue parmi les killiphiles. Des pontes irrégulières, des éclosions parfois incertaines et une grande sensibilité des alevins à l'Oodinium sont des obstacles majeurs à une large diffusion. Espérons que ces problèmes s'estomperont avec les prochaines générations.

Les articles en rapport avec Aphyosemion batesii

CBL 01

09-05-2021
486
2
Cameroun Buisson Lambert 2001

À la recherche d'Aphyosemion cameronense ABDK 10

30-11--0001
588
1
Notre voyage au Cameroun a mal commencé . Deux jours avant le départ, nous découvrons qu'Air France a annulé notre vol déjà depuis un mois et que l'agence de voyage ne nous a pas transmis cette information. Heureusement, grâce à Jean-François Agnèse , les billets peuvent être rapidement changés afin que nous puissions quitter Paris pour Yaoundé , avec seulement deux jours de retard, le jeudi 2 décembre 2010.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.