Aphyosemion lamberti

530 vues
20-01-2021

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyosemion lamberti Aboumi GACOCC 19-42
Aphyosemion lamberti Aboumi GACOCC 19-42 , Yoann Colonnier

fiche Mémo

Groupe
6. Autre Aphyosemion
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6 - 7
Conductivité (µS)
0 - 150
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Normal
Plantation
Normal
Les poissons
Taille
5 - 6 cm
Taille
4.5 - 5 cm
Incubation
10 à 15 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Gabon


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyosemion
Espèce :lamberti
Descripteur :Radda & Huber, 1977
Origine :Gabon
Prononciation :lam-ber-ti
Référence :FT nº 1985-093 parue le 15 février 1985
Signification :Dédié à J. Lambert, ichthyologue belge et à A. Lambert, killiphile français.

Populations connues : 20km Nord-ouest Tsotandzala BSWG 97-09, 31km Est Franceville-Bongoville GHP 80-30, 37km Sud-Est Lastoursville PEG 96-06, 52km Sud-Est Lastoursville PEG 96-05, Abeilles G 10, Aboumi GACOCC 19-42, Baposso GHH 98-06, G 88-07, GAB-BBA 90-23, GEB 94-07, GHH 97-11, GHP 80-05, Haut-Ogooué GAB-BBA 90-01, Lébany PEG 96-11, Lekoko II PEG 96-04, Malinga GEB 94-18, Miyanza GACOCC 19-45, Okondja, PEG 09-14, PEG 95-15, PEG 96-07

Description

Le mâle A. Lamberti possède un caractère original au sein de la super espèce elegans: toutes les nageoires impaires présentent des lignes rouges, certaines interrompues, parallèles aux rayons (patron dit "flammé"). Des points ou des taches rouges sont inscrits irrégulièrement sur le corps. Le patron le rapproche d'une espèce d'un autre groupe, A. Louessense (Pellegrin, 1931) qui habite plus au sud.
In situ, des tendances différentes ont pu être statistiquement observées : les spécimens de la localité 10 sont plus flammés, ceux de la localité 17 ont moins de points et moins de flammes, ceux de la localité 16, plus de points et peu de flammes.
Enfin, A. Lamberti est caractéristique de la phase bleue d'Aphyosemion ; son contre-type géographique méridional. A. rectogoense Radda et Huber, 1977, est la phase jaune.


Maintenance et élevage

Nourriture : Toutes proies vivantes et congelés

Lieu de ponte : Toute la hauteur du mop



Origine géographique

L’aire de distribution est relativement vaste pour un Aphyosemion, plus de 200 km séparant les lieux de pêches extrêmes. Cependant, la plupart des lieux de capture sont situés dans la région du moyen Ogoué à partir de Lastourville en descendant vers le sud, mais on le trouve également plus à l’est dans la région d’Okondja ainsi que plus à l’ouest, vers Koulamoutou. C’est J. Lambert et Berg qui découvrirent les premiers ce poisson à 5 km de Booué, le 26 octobre 1964, lui attribuant le nom de christyi dont l’origine est située à l’extrême nord-est du Zaïre. Il fallut attendre 1976 pour que ce poisson soit rapporté par Bochtler et Gaspers. Il avait été pêché dans un marigot de l’Ogooué, à l’est de Booué. Peu après (août 1976), une autre expédition le découvrit à trois endroits différents : - Loc. N° 10 : à 136 km au nord-ouest de Lastourville, sur la route dite "économique", dans la région des abeilles, bassin del’Offoué, moyen Ogoué. - Loc. N° 17 : à 6 km au sud-ouest de Lastourville, sur la route de Koulamoutou, 200 m avant l’Ogoué. - Loc. N° 16 : à 12 km au sud-est de Bogadio, sur la route de Moanda, vers Lastourville.

Ecologie : A. lamberti n’a été trouvé que dans les petits marigots du plateau intérieur du Gabon à une altitude de 180 m (Booué) à 510 m (loc. 16). Il préfère les habitats de forêt dense mais a été récolté dans la petite zone de savane autour de Booué. L’eau limpide est relativement courante. Conditions physico-chimiques pour les 3 localités (dans l’ordre : 10, 17 et 16) : température de l’air : 23°-25°-25°C ; température de l’eau : 23,2°-21,8°-23,7°C. Conductivité : 30-57-24μS ; ph voisin de 5, dureté inférieure à 1,2 DH. Dans la localité n° 16, A. lamberti était très abondant en raison probablement de la quasi-absence d’autres espèces concurrentes. Les poissons se trouvaient en groupes de 5 ou 6 individus, protégés par un réseau de branchages. Ailleurs, la faune était plus largement représentés : Hemichromus fasciatus, Clarias sp. Et une grenouille Xenapus fraseti.





Espèces vivant à proximité

Génétique

Données méristiques: D = 9-10 ; A = 13-14 ; LI = 27+2 – 29+2 ; D/A = 8/11
Caryotype: n = 18, A = 24, 8,7% (population de la localité 10)
Position systématique: A. lamberti présente la morphologie d’Aphyosemion telle que l’a décrite Myers (1924) pour le type castaneum (= christyi, Boulenger 1915). La super-espèce ainsi formée représente le sous-genre spécifique des Aphyosemion (Huber). Elle habite le Congo, le Zaïre ainsi que le sud le la République Centrafricaine et du Gabon. Dans cette super-espèce, plusieurs espèces, dont lamberti, sont bien connues et ont été étudiées vivantes et d’autres doivent faire l’objet d’une redéfinition. Jusque là, les éventuelles clés de séparation ne seront que temporaires.


Les articles en rapport avec Aphyosemion lamberti

La superespece Aphyosemion elegans (1999)

10-01-2021
307
0
Il s'agit d'un groupe d'Aphyosemion assez homogène constitué d'espèces très proches.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.