Nothobranchius foerschi

958 vues
25-04-2020

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Nothobranchius foerschi Ruvu TZ 91-103
Nothobranchius foerschi Ruvu TZ 91-103 , Hristo Hristov

fiche Mémo

Groupe
8. Nothobranchius, Fundulosoma, ...
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6 - 7,5
L'aquarium
Volume minimum
10 litres
Les poissons
Taille
4 - 5 cm
Taille
3,5 - 4,5 cm
Durée de vie
12 mois
Type de pondeur
annuel
Répartition géographique
  • Kenya
  • Tanzanie


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Nothobranchius
Espèce :foerschi
Descripteur :Wildekamp & Berkenkamp, 1979
Origine :Kenya, Tanzanie
Référence :nº 1978-024 parue le 1er décembre 1978
Signification :Nothobranchius : fausse branchies. foerschi : espèce dédiée à l'aquariophile allemand de grande renommée, le Docteur Walter FOERSCH.

Populations connues : CI 57, Dar es Salaam, Kiforo WZ FTZ 05-11, Makurunge TAN 19-19, Makurunge TAN 19-20, Ruvu TZ 91-103, Ruvu TZL 01-49, Ruvu TZN 17-09, Soga TAN 97-47, Soga TAN 98-14, TAN 98-05

Description

MÂLE : coloration d'ensemble constituée de rouge, de bleu-vert et de jaune.
Les écailles bleu-vert sont bordées d'un liseré rouge formant sur le corps un motif réticulé parfaitement régulier. La coloration rouge va en s'intensifiant dans la partie postérieure du corps. La partie inférieure de la tête ainsi que la région ventrale sont jaune citron pâle. La partie supérieure du corps et la tête est brun clair et bleu pâle. Les lignes obliques rouges caractéristiques situées en arrière de l'œil sont à peine accentuées.
Caudale : rouge vif clair uniforme. Le bord externe ne présente pas de bordure noire.
Anale : jaune pâle piquetée à sa base et vers l'arrière de petits points brun-rouge peu nombreux.
Dorsale : jaune pâle piquetée sur toute sa surface de petits points brun rouge très nombreux.
Pectorales et ventrales : jaune pâle avec bordures irisées de jaune citron et de blanc bleuté pour les pectorales.
Œil : bleu pâle.
Taille en aquarium : jusqu'à 50 mm
FEMELLE : corps gris clair, dépourvu de taches ou de points et présentant de légères irisations bleutées sur les flancs. Nageoires transparentes.


Comportement

Belliqueux


Maintenance et élevage

Maintenance :

Reproduction : J'ai utilisé pour la reproduction une méthode employée pour la reproduction de Simpsonichthys whitei.
Un couple est mis dans un aquarium de 30 cm. J'ai fabriqué un petit bac, en verre collé, de 18 cm de haut, 15 cm de large et 8 de profondeur et ouvert sur le devant.
Dans le fond de ce bac une couche de 4 à 5 cm de tourbe pulpeuse écrasée finement.
J'ai introduit doucement ce bac dans un coin de l'aquarium, pas tout à fait contre les parois, pour éviter que les poissons ne se coincent. Les poissons sont à peine intrigués par cette installation et au bout d'un temps assez court, ils en trouvent l'entrée et ... La tourbe. Aussitôt poursuite et ponte commencent.
Le petit bac se remplit de tourbe projetée par les ébats de nos poissons.
Au bout de deux semaines je retire doucement le petit bac. Ce dernier ayant volontairement le fond mal collé, va laisser échapper l'eau, et la tourbe va s'assécher. Lorsqu'elle atteint le degré d'humidité voulu, elle sera mise dans un sac plastique fermé hermétiquement et rangé dans un endroit pas trop froid et à l'abri de la lumière. Bien entendu la date sera inscrite sur le sac ainsi que le nom du poisson.
Ce système a pour avantage de rendre plus facile la récolte d'œufs, travail assez fastidieux, et n'oblige pas à vider l'aquarium complètement. De plus il n'y a pas besoin d'une grande quantité de tourbe et celle-ci n'est pas polluée par les restes de nourriture.
Au bout de 70 jours je mets le mélange tourbe/ œufs dans l'eau douce (eau de pluie) à une température de 18 à 20 °C.
Les premières éclosions se produisent rapidement. On enlève les alevins au fur et à mesure. Le 3e jour la tourbe est asséchée et sera gardée un mois avant de recommencer l'opération.

Elevage des alevins : Dans le petit bac d'élevage (moins d'un litre), j'ajoute de "l'eau verte" provenant du bassin de mon jardin. Au bout de deux ou trois jours : nauplies d'artémias, microvers...
Les alevins, nourris convenablement, grandissent assez vite et n'offrent pas trop de difficultés.



Origine géographique

Dar es Salam en Tanzanie.





Espèces vivant à proximité

Génétique

Données méristiques: D = 16-17 ; A = 16 ; D/A = 2-3 ; LL = 26
Caryotype: n = 17 ; A = 23
Position systématique: Appartient au groupe des petits Nothobranchius dit groupe palmqvisti. Des croisements tentés entre N. foershi-palmqvisti ; kortausae-kribi, des oeufs ont été obtenus qui ne se sont pas développés. Importé d'abord en 1957 par la firme TROPICARIUM de Francfort sous le nom de Nothobranchius palmqviste ou Nothobranchius sp Dar es Salam, puis décrit comme nouvelle espèce par Wildekamp et Berkenkamp. L'origine de l'espèce importée en 1959 est inconnue. J.H.E. LEAKY a retrouvé une espèce identique en Tanzanie, dans la région côtière située au nord de Dar Es Salam d'où le choix du nom temporaire. L'espèce appartient à un groupe de poissons de petite taille, difficilement séparables par les caractères méristiques dont deux autres espèces connues des aquariophiles sont originaires de cette région : - La première, connue dans le hobby sous le nom de N. guentheri se distingue de foerschi par une bande noire en bordure de la caudale, par de fines bandes rouges transversales sur la partie postérieure du corps et par les nageoires dorsales et anales plus foncées. Cette espèce fût probablement importée en 1956 par la firme Aquarium de Hambourg (Allemagne) fût retrouvée par Miss Korthaus dans l'ile de Zanzibar et a pris le nom temporaire de N. sp. Zanzibar. Les poissons capturés par Miss Korthaus se divisaient en deux morphes dont l'une présentait, comme trait évident, de ne pas posséder la bande noire dans la caudale. - La deuxième espèce est connue par les aquariophiles sous le nom de N. Tanzani, N. palmqvisti Tanzania, N. sp. Tanga ou N. sp. Pangani. Elle se distingue de N. foerschi par la coloration de la nageoire anale qui présente de fines bandes irrégulières et paralléle au bord externe de la nageoire et par l'absence de couleur jaune dans la partie antérieure du corps celle-ci étant remplacée par du bleu pâle. Ce poisson trouvé par LEAVY entre Tanga et Pangani (Tanzanie) correspond le mieux, de par son lieu de capture et sa coloration, à N. palmqvisti lönnberg, d'après Wildekamp, et peut donc se prévaloir de ce nom. N. foerschi a produit une variété où le pigment rouge est pratiquement absent et est remplacé par du jaune pâle. Ce poisson diffusé sous le nom de N. viboplanni par l'éleveur hollandais Steinfert qui l'a élevé le premier, ne constitue évidemment pas une espèce différente et ce nom est donc invalide.


Conclusion

C'est un poisson très joli, à conseiller aux killiphiles patients.

Les articles en rapport avec Nothobranchius foerschi

Tanzanie 2001

20-09-2020
256
0
Après mon voyage au Brésil en juin 2000, je me sentais désormais prêt pour l'Afrique.

Discussion sur les Nothobranchius: Maintenance et reproduction

29-03-2020
2106
2
J'ai assisté avec beaucoup de plaisir à l'exposé fait par Mr. G SIMOENS au cours du Congres 95 de l’AKFB.

Description de Nothobranchius rubripinnis

24-05-2020
507
1
Plusieurs expéditions dans la zone littorale de Tanzanie ont prouvé l'existence à ce jour d'un certain nombre d'espèces de Nothobranchius (Seegers, 1985) dont certaines étaient inconnues jusqu'alors.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.