04 fév 2023
KCF Pays de la Loire : Galette des rois    En savoir +
04 fév 2023
KCF Rhône-Alpes : Réunion d'hiver    En savoir +
18 fév 2023
KCF Méditerranée : Réunion de la section Méditerranée    En savoir +
11 mars 2023
KCF Île de France : Réunion section IDF de Mars    En savoir +
14-16 avr 2023
KFN Pays Bas : Congrès de la KFN 2023   
21-23 avr 2023
SEK Espagne : Congrès de la SEK 2023   
13 mai 2023
KCF Est : Réunion de printemps    En savoir +
18-21 mai 2023
Allemagne DKG : Congrès de la DKG 2023    En savoir +
8-10 sep 2023
SKS Suède, Danemark, Finlande : Congrès de la SKS 2023   
14-17 sep 2023
CZKA République Tchèque : Congrès de la CZKA 2023   

La daphnie, indicateur de pollution et agent possible de dépollution des eaux


Bavardages
Franck Lafon
FranckL85 KCF
Le 22 janvier 2023 à 11h23

Bonjour,

Un article libre d'accès ,concernant le rôle des daphnies (voir titre). De quoi nous inciter à faire des récoltes éloignées de l'agriculture intensive.

https://www.larecherche.fr/environnement-sant%C3%A9/la-daphnie-un-petit-crustac%C3%A9-%C3%A0-la-rescousse-des-eaux-douces

Bonne lecture.


Dieter Ott
Dieter Ott KCF
Le 22 janvier 2023 à 11h53

Merci pour l'information.

Dieter
Christophe Deshayes
christo35 KCF
Le 22 janvier 2023 à 16h36
Merci pour l'article Franck. Article très intéressant.
Sébastien Verne
Marsupilami KCF
Le 22 janvier 2023 à 19h52

Salut,

quelques compléments d'info...

les daphnies sont utilisées depuis longtemps et en routine dans les tests écotoxicologiques et les études sur la pollution. Il y en a en fait de nombreuses espèces, sans parler de tous les autres Cladocères qui leur ressemblent. J'ai envie de dire que leur présence dans une mare ne garantit pas que la mare n'est pas polluée. Leur absence a par contre de quoi inquiéter mais la présence de poissons y est aussi peut-être pour quelque chose... Autrefois, on utilisait des tubifex qui sont eux caractéristiques d'eaux (très) polluées. Je n'en utilise plus depuis.. pfiuu... au moins 25 ou 30 ans... Les vers de vase n'appartiennent pas à une seule espèce mais tout un tas... il doit y en avoir plusieurs centaines rien qu'en Europe (pas le courage de chercher le chiffre). De même, ce sont des filtreurs qui vivent dans des eaux riches en matière organique et au moins pour certaines espèces également dans des eaux très polluées (par autre chose que de l'azote et des phosphates...). Ce qui est dit dans cet article ne s'applique donc pas qu'aux daphnies mais à toutes les nourritures vivantes récoltées dans la nature.

Il est évident qu'il vaut mieux prélever sa nourriture vivante loin de zones en culture conventionnelle, mais aussi de zones industrielles (présentes ou passées comme les terrils). Le mieux étant d'avoir sa mare dans son jardin où on connait l'origine de l'eau qui s'y trouve et le sol qui se trouve en dessous. Mais tout le monde (moi le premier), n'a pas cette chance. D'un autre côté, je n'ai jamais entendu parler d'un aquariophile qui aurait eu des pertes parce que sa nourriture vivante était contaminée par je ne sais quel pesticide... Et il faut distinguer pollution organique (azote, phosphates) du milieu naturel qui n'est pas dangereuse en soi pour les poissons de nos aquariums (ils sont dans l'eau, donc éliminés au rinçage) et la pollution avec des contaminants toxiques pour la faune ou la flore (pesticides, insecticides, herbicides, une grand diversité de produits industriels : PCB, métaux lourds, etc.) qui peuvent s'accumuler dans la nourriture prélevée dans la nature.

Séb




Vous avez besoin d'aide ?

Faîtes une recherche sur le forum

142117 messages, 7357 discussions pour répondre à toutes vos questions...
Rechercher