24-26 avr 2020
SEK Espagne : Congrès de la SEK 2020    En savoir +
21-24 mai 2020
DKG Allemagne : Congrès de la DKG 2020    En savoir +
18-20 sep 2020
CZKA République Tchèque : Congrès de la CZKA 2020   
2-4 oct 2020
KCF France : Congrès du KCF 2020   

Reproduction


Les killies : maintenance, reproduction et élevage
Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 10 janvier 2020 à 01h55

Bonjour à tous,

Comment ça se passe plus précisément pour la reproduction à sec svp?

Combien de temps après l'éclosion les alevins doivent-ils être mis à l'eau...?

N'est ce pas risqué ?

Et quel est l'avantage de ce type de méthode par rapport à l'éclosion dans le bac classique avec les parents et l'éclosion dans un bac séparé svp ?

Merci beaucoup par avance pour votre retour.

Pedro

Pascal Lakermi
Exteval KCF
Le 10 janvier 2020 à 02h59

Il y a effectivement 2 méthodes pour l'incubation : A sec, ou en eau pour les killis non-annuels.


En eau, l'embryon passera toutes les étapes de sa croissance sans marquer d'arrêt et jusqu'à l'éclosion. La température joue un rôle important dans la durée de cette incubation, cela pourra aller de 19 à 25°C pour environ 18 à 30 jours. Il faudra aussi surveiller les œufs comme le lait sur le feu, surtout lorsque des œufs viennent d'être ramassés et placer avec d'autres. Il y a toujours des œufs qui vont blanchir parce qu'ils ne sont pas fécondés et contaminer les œufs saints s'il ne sont pas pas immédiatement retirés. Il faudra vérifier le bac où sont les œufs plusieurs fois par jours pour être réactif. Avec cette méthode les œufs suivront leur incubation sans s'occuper des autres, ce qui peu poser un problème si les dates de collectes sont espacées.


L'incubation à sec présente à mon sens beaucoup plus d'avantages. Les œufs peuvent être retirés une seul fois par semaine, placer sur un lit de tourbe humide et ensachés pour la durée de l'incubation, soit environ 21 jours à 22°C. La tourbe est un antifongique naturel, ainsi les œufs qui vont blanchir n’iront pas contaminer ceux d’à côté, on aura pas à ce soucier de ça, contrairement à la méthode sous eau. L’asséchement va permettre aussi de faire attendre les alevins précoces des œufs les plus anciens et harmonisera la période d'éclosion... Tous les petits auront le même âge à quelques jours prêt, ce qui évite le canibalisme.

Christian Cauvet
Omaha KCF
Le 10 janvier 2020 à 07h53
Mais en fait tout cela varie quand même pas mal selon l'espèce que vous voulez élever
Damien Petitqueux
Kracmak KCF
Le 10 janvier 2020 à 10h00

Bonjour,

Je m'incruste dans la discussion pour demander une petite précision :

Les oeufs de killis annuels ont ils absolument besoin d'un passage au sec pour éclore ?

En clair, si la mare dans laquelle ils vivent ne s'assèche pas à la saison sèche, est ce que ça signe la fin de la souche qui y vit (vu que les adultes ne vivent pas forcement assez longtemps pour voir deux saisons des pluies) ?
Christian Cauvet
Omaha KCF
Le 10 janvier 2020 à 10h20

Les killies ne vivent pas tous dans des mares, mais la plupart dans des petites rivières ou ruisseaux qui ne s'assèchent jamais ou très rarement. Donc ce ne sont pas les œufs  de tous les killies qui ont besoin d'être "asséchés".

Et si les killies vivent dans une mare qui ne s'assèche pas en totalité, une partie s'assèche forcément un jour. Et les oeufs sont "programmés" pour attendre une sécheresse avant de se développer

Damien Petitqueux
Kracmak KCF
Le 10 janvier 2020 à 11h34

je pensais surtout aux killis annuels.

Merci pour la réponse
Pascal Lakermi
Exteval KCF
Le 10 janvier 2020 à 18h06
Il arrive que certain œufs éclosent sans avoir préalablement été asséchés. Cela reste rare et anecdotique... L'asséchement des œufs reste la méthode usuelle pour avoir des alevins chez les killis annuels.
Didier Pillet
pillet KCF
Le 10 janvier 2020 à 23h52
Kracmak KCF
 a écrit le 10 janvier 2020 à 10h00
Bonjour,Je m'incruste dans la discussion pour demander une petite précision :Les oeufs de killis annuels ont ils absolument besoin d'un passage au sec pour éclore ?En clair, si la mare dans laquelle ils vivent ne s'assèche pas à la saison sèche, est ce que ça signe la fin de la souche qui y vit (vu que les adultes ne vivent pas forcement assez longtemps pour voir deux saisons des pluies) ?

A la première question la réponse la plus courte c'est : ça dépend !!!

a) Des espèces.

Il y a un très grand nombre d'espèces de killies annuels et leurs capacités a éclore sans asséchement sont très variables. D'une façon générale les éclosion sans asséchement sont rares voir très rares. Pour le genre Simpsonichthys c'est plus fréquent.

b) De la situation des œufs.

Si ils sont enfouis profondément, ils n'écloront jamais sans asséchement. Je pense que le développement des embryons dépend de la présence d’oxygène dans leur environnement. Les œufs en hypoxie (sans oxygène) resteront en diapause tant qu'ils seront dans cette situation.


La réponse à la deuxième question est partiellement incluse si dessus dans la réponse "b".

a) Dans une mare qui ne s'asséchera pas, une partie importante des œufs restera en diapause au stade 1 car ils seront en d'hypoxie. J'ai vérifié de nombreuses fois pour un grand nombre d'espèces que des œufs dans cette situation peuvent se conserver plus d'un an.

b) Il existe en effet des killies annuels notamment des Notho.qui ne vivent que quelques mois dans la nature comme en aquarium. Pour les ASA j'ai constaté parfois dans la nature et souvent dans mes bacs que de nombreuses espèces peuvent vivre un an voir deux ou trois ans. La encore les Simpsonichthys sont des "champions" en terme de durée de vie. Le plus souvent ils continuent à être fertiles un an et plus, à condition qu'ils soient maintenus dans de très bonnes conditions.

c) Les poissons annuels sont souvent très fertiles, il le sont très tôt. En aquarium ils pondent à partir du deuxième mois et probablement encore plus tôt dans la nature, ils sont fertiles presque jusqu'à la fin. Pour de nombreuses espèces, en aquarium les femelles sont capables de pondre plus de 10 œufs par jours, lorsque j'ai recommencé l'aquariophilie au début des années 2000, sur une période de plusieurs semaines, j'ai observé des femelles d'Hypsolebias magnificus qui pondaient plus de 20 œufs par jours.

Tout cela pour dire que lorsqu'une mare ne s’assèche on peut penser que des œufs disparaîtrons (ça reste à démontrer) mais la quantité d’œufs pondu sur une durée de vie plus longue sera finalement plus grande.


Conclusion : Les poissons annuels se sont très bien adaptés à leurs milieux, une mare annuelle qui restera en eau toute une année ne provoquera pas l'extinction des populations qui l'habitent. On peu imaginer que si la situation se reproduisait plusieurs années de suite, l'issue ne serait pas la même.

 
Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 11 janvier 2020 à 01h59

Re bonjour Exteval,

Merci beaucoup pour votre réponse rapide et précise à ma question de départ sur les non annuels APHYOSEMION MARGINATUM.

La conversation est partie sur un autre sujet, mais je reviens donc sur votre réponse initiale pour avoir quelques précisions supplémentaires si possible.

> Pour la reproduction dans l'eau, dans un bac séparé des parents, en quoi cette méthode peut poser problème si les dates de collectes sont espacées svp ?

> Concernant vos recommandations pour l'incubation à sec:

Pourriez vous svp m'expliquer plus précisément (faut-il que ça soit un sac ou une boite hermétique...) ?

Quel type de tourbe recommandez vous svp?

En quoi et comment l'assèchement va permettre de faire attendre les alevins précoces des œufs les plus anciens ?

Quand faut-il mettre les alevins à l'eau (1 jours avant l'éclosion je suppose car c'est risqué d 'attendre le jour J...)?

Vous me dites que les alevins, même bien nourris, peuvent se manger entre eux alors que j'ai entendu dire que les parents ne les mangeraient pas ( parfois! )

C'est étrange tout ça !

Un autre question qui n'a rien à voir Exteval ! :

Auriez-vous éventuellement un bon engrais liquide pour les plantes avec du CO2 ( pour éviter d'avoir plusieurs flacons....) à me conseiller svp ?

Sinon, mais je suppose que vous avez déjà du visionner cette vidéo assez magique....., si ça n'est pas le cas je vous conseille de vous rincer l’œil ici:

Vous allez adorer !

https://www.youtube.com/watch?v=4sy3R3f_GCY

Bonne nuit et merci beaucoup par avance pour votre retour.

Pedro

Pascal Lakermi
Exteval KCF
Le 11 janvier 2020 à 02h54

- On distingue plusieurs phases de diapause par le quel l'embryon va devoir passer avant d'éclore. En incubation sous eau, ils enchaîne les trois diapauses jusqu'à l'éclosion sans marquer d'arrêt et les naissance sont disparates, en fonction de la fécondation de l’œuf. 

- Un sac, une pochette, une boite, peut importe du moment que ça ferme hermétiquement et que la tourbe ne sèche pas davantage.

- Tu peut utiliser de la tourbe blonde de jardinerie, il faut juste t'assurer qu'elle ne soit pas enrichie. Certains utilisent aussi de la poudre de coco en lieu et place de la tourbe.

- En incubation à sec, les œufs vont passer leurs trios diapauses, et la dernière étant la présence d'eau pour pouvoir éclore, ils s'arrêteront et pourront attendre quelques jours que l'eau arrive. Cela permet d'avoir une éclosion harmonisée avec des alevins nés le même jour quelque soit la date de collecte.

- Oui, les alevins exercent de la prédation sur leurs cadets s'il ne font pas la même taille. Un alevin d'un centimètre peut allégrement en avaler un autre de trois millimètre de moins. Les parents exercent aussi de la prédation mais pas toujours, c'est souvent au cas par cas en fonction des couples.

- Je n'utilise pas d'engrais pour mes plantes et ne pratique pas d'injection de Co2 
Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 11 janvier 2020 à 04h24

Encore merci pour ces précieuses informations Exteval !!

Concernant la tourbe je suppose qu'il faut l'humidifier avec de l'eau de l'aquarium ?

Auriez-vous des des fundulopanchax gardneri gold (femelles) et des aphyosemions marginatum bengui( mâles et femelles) à vendre et êtes vous sur Paris svp?

Si quelqu'un d'autre lit ce message et a ces 2 espèces à vendre svp...

Merci


Olivier Gentil
geopanchax KCF
Le 11 janvier 2020 à 08h00

Pour être plus précis, les oeufs de non annuels incubés dans l'eau ne marquent pas de diapauses.

Les diapauses sont un arrêt du développement de l'embryon au cours de l'incubation, elle sont théoriquement au nombre de trois.

La dernière intervient quand l'embryon est totalement développé, en attente de conditions favorables pour l'éclosion, l'arrivée de l'eau dans ce cas précis. C'est principalement cette dernière qui est intéressante en incubation sur tourbe pour obtenir des éclosions de l'ensemble des alevins sur une courte durée.

Pour mouiller des oeufs, je recommande l'utilisation d'une eau très douce (osmosée ou de pluie pure).
Damien Petitqueux
Kracmak KCF
Le 11 janvier 2020 à 10h13

Désolé Pedro si ton sujet a dérivé à cause de moi, mais comme tu parlais asséchement des œufs, j'ai pensé que tu parlais d'une espèces annuelle.


Merci pour votre réponse pillet
Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 14 janvier 2020 à 15h27

Re bonjour EXTEVAL,

Je ne sais pas si vous avez vu le dernier message que je vous ai envoyé ?

Je vous le copie ci-dessous.

Je vous remercie par avance pour votre retour:

>>> Encore merci pour ces précieuses informations Exteval !!

Concernant la tourbe je suppose qu'il faut l'humidifier avec de l'eau de l'aquarium ?

Auriez-vous des des fundulopanchax gardneri gold (femelles) et des aphyosemions marginatum bengui( mâles et femelles) à vendre et êtes vous sur Paris svp?

Si quelqu'un d'autre lit ce message et possède ces 2 espèces à vendre svp...

Merci

Pedro

Pascal Lakermi
Exteval KCF
Le 14 janvier 2020 à 16h29

Je fais bouillir la tourbe dans de l'eau de pluie avant de l'utiliser ou de la stocker dans des bocaux. Certain préfère la faire tremper plusieurs semaines pour obtenir le même résultat.

Sinon désolé, mais je ne maintient aucune des espèces que tu recherches.
Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 15 janvier 2020 à 01h37

Merci Exteval.

L'eau normale ne suffit pas ?

Quel est le résultat recherché en la faisant bouillir ou tremper svp ?

Merci.

Pedro

Olivier Gentil
geopanchax KCF
Le 15 janvier 2020 à 07h31

Si tu pense eau du robinet par eau normale, non ça ne va pas. Elle est chargée en minéraux et va en charger la tourbe ce qui n'est pas le but recherché.

Si on fait tremper ou bouillir la tourbe (bouillir me semble le mieux), c'est pour en extraire l'excédent de tanins. Pour ma part, je récupère le jus de cuisson (appelé thé de tourbe) pour bonifier l'eau neuve.
Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 16 janvier 2020 à 00h00

Merci pour ces infos.

Pour l'incubation dans l'eau (pour reprendre le début de la conversation avec EXTEVAL) on m'a dit qu'on pouvait mettre du bleu de méthylène ou de l'esha 2000 pour éviter une contamination par les œufs non fécondés....

Ou même mettre des crevettes qui viendraient nettoyer les parasites....

Que pensez vous de ces solutions svp ?

Sinon EXTEVAL (ou quelqu'un d'autre) je cherche aussi des APHYOSEMIONS AUSTRALE ORANGES....

Dites moi si vous en avez svp ?

Merci

Pascal Lakermi
Exteval KCF
Le 16 janvier 2020 à 02h23

Il n'est pas recommandé d'utiliser des fongicides dans l'eau d'incubation car cela fait durcir la membrane des œufs et les alevins peuvent avoir du mal à éclore.


Dans tous les cas, un œuf mal fécondé moisira, rien de pourra l'empêcher.


Je ne sais pas si les crevettes mangent les moisissures, certain le prétende. L'expérience à déjà été tenté avec des aselles et je peux confirmer que cela fonctionne avec ces dernières.


Je ne maintien pas non plus d'A. austral orange.

Pedro Pinto
Pedro Pinto
Le 16 janvier 2020 à 02h51

Encore merci Exteval.

Auriez-vous des non annuels et êtes vous sur Paris svp ?

Merci