Anablepsoides cryptocallus

136 vues
30-08-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Anablepsoides cryptocallus
Anablepsoides cryptocallus sans population adulte, Frans Vermeulen

fiche Mémo

Groupe
11. Rivulus, ...
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6 - 8
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Plantation
Les poissons
Taille
10 - 0 cm
Taille
9 - 0 cm
Maturité
9 mois
Incubation
éclosent en 2 ou 3 semaines
Durée de vie
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Martinique


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Anablepsoides
Espèce :cryptocallus
Descripteur :Segeers & Huber, 1981
Origine :Martinique
Référence :1981-059
Signification :crypto (grec) = cachée ; callus (grec) = beauté

Populations connues : Aire de détente Coeur Bouliki, Ducos MA 14, Foyer de Riviere l'Or MPP 01-03, Jouvence, Parc Régional de Tivoli, Ponthalery Robert 96, Ravine Vilaine, RD1 lieu-dit Bonny, RD24bis Reculée, RD47 Foyer de Rivière l'Or, RD47 Ravine Vilaine à hauteur du quartier Dab, Riviere Francois, Rivière l’Or, Tivoli

Description

Mâle : dos marron foncé, les flancs sont bleu-violet, chaque écaille étant ornée d'un point marron-ocre. Les nageoires pectorales sont grises, la dorsale est grise près de la base, puis ocre, cette couleur s'éclaircissant lorsque le poisson est excité ; elle est marginée d'une fine bande noire, comme toutes les autres nageoires. La caudale est gris foncé, avec une bande submarginale ocre dans la partie supérieure et inférieure, et une bande marginale noire. L'anale et les ventrales sont ocre-orangé avec une fine bande marginale noire. L'iris est bleu foncé.
Femelle : L'ensemble du corps est marron, avec une bande longitudinale plus foncée partant du sommet de la tête jusqu'à la base de la dorsale. Toutes les nageoires sont grises.
La taille de la femelle est légèrement inférieure à celle du mâle.
La coloration de cette espèce varie de façon sensible suivant les conditions d'élevage et peut devenir très terne dans de mauvaises conditions.


Comportement

Il s'agit d'un poisson très calme, aussi bien vis-à-vis de ses congénères que de poisson appartenant à d'autres espèces. Il ne quitte le fond de l'aquarium que lors des distributions de ,nourriture et reste la plupart du temps caché dans la mousse de Java.
Lors des changement d'eau hebdomadaire, des parades ont parfois lieu entre les mâles, mais le calme revient rapidement.


Maintenance et élevage

Maintenance : Je maintiens mes adultes dans un bac de 60 litres avec filtrage sous sable. La végétation est constitué de mousse de Java et de fougères. La température est maintenue à 23°C et l'éclairage est assuré par un tube grolux de 15 watts.
L'eau que j'utilise a les caractéristiques suivantes : pH 7.2 ; DH 20.
La nourriture est constituée de vers de vase, drosophiles et de nourritures sèches qui sont bien acceptées.
Changement d'eau : 10 litres par semaine.

Nourriture : vers de vase, drosophiles et de nourritures sèches qui sont bien acceptées

Reproduction : Elle ne donne de bons résultats qu'avec des poissons ayant au moins 9 mois.
La femelle est placée dans un bac de 15 litres, rempli d'eau du robinet et une poignée de tourbe fibreuse est ajoutée comme support de ponte. Au bout d'une semaine, on ajoute le mâle. La ponte est immédiate et dure environ 2 heures pendant lesquelles environ 50 oeufs sont pondus. Le mâle se place sous ma femelle, sa tête touchant celle de la femelle, il effectue des mouvements latéraux très rapide de la tête. Ils se dirigent ensemble vers la tourbe où la ponte à lieu, près du fond.

Il s'agit d'une espèce très robuste, qui peut vivre plus de 4 ans dans de bonnes conditions d'élevage.

Elevage des alevins : A la naissance, les alevins peuvent absorber des artémias. Vers l'âge d'un mois, ils mesurent 1,5 à 2 cm et peuvent absorber de petits vers de vase. A cet âge, tous les poissons ont une tache noire sur le pédoncule caudal. Celle-ci disparaît chez les mâles à l'âge de 2 mois, alors qu'elle s'agrandit chez les femelles.
Taille à 2 mois : 2 à 2.5 cm ; à 5 mois : 4 à 6 cm.
Le pourcentage mâle/femelle est d'environ 50%.

Incubation : Les oeufs sont assez gros (à noter que j'ai gardé des oeufs de cette espèce pendant plus de 2 mois dans de la tourbe humide et qu'ils ont éclos normalement).



Origine géographique

C'est en 1962 que Pierre AGRICOLE, ancien Vice-Président du KCF, a découvert ce Rivulus dans l'ile de la Martinique, qui semble lui être endémique. Des poissons préservés ont été envoyés à plusieurs institutions dans le monde, dont l'identification (holmiae, hartii ou cylindriceus) n'a pas paru satisfaisante. En 1974, P. AGRICOLE a fait parvenir ces poissons pour étude et il a fallu près de six ans pour mettre en évidence leur appartenance à une espèce inconnue . Jusque là, le poisson a porté les noms temporaires de "Ravine Vilaine, en France, Martinique 1, 2, rot ou grun" en Allemagne et NSC 13 et 15 aux États-Unis, selon les populations.

Ecologie : (D'après G. Schreiber, à la suite de son expédition avec P. Agricole en Juin 1978). ⦁ Rivière Blanche (bassin de la Kézarde). A 10 km au nord/nord-est de Fort de France, au Morne des Olives. Rives dormantes de la rivière, très herbeuses. Profondeur jusqu'à 50 cm. ⦁ Tivoli (bassin de la rivière Madame). A 4km au nord de Fort de France, sur les terres de l'Ecole Agricole. Beaucoup de Poecilia reticulata (guppys) et Sarotherodon mossambicus, Tilapias introduits par l'homme. ⦁ Petit bourg (bassin de la manche). A 11 km au sud est de Fort de France. En plus des espèces déjà citées, on note la présence de Poecilia vivipara. ⦁ Fond Giromonde. Dans la forêt dense, à 19 km à l'est /sud est de Fort de France. Beaucoup de grands individus dans une eau claire fortement courante. ⦁ Rivière Prospérité, Quartier Rousseau (bassin de la rivière Monsieur). A 3 km au nord-est de Fort de France, dans les faubourg de la capitale. Rivière peu courante. Même faune sympatrique. Toutes les distances sont indiquées à vol d'oiseau depuis l'embouchure de la rivière Madame.





Bibliographie

M. KOTTELAT, 1975 : Killi-Revue 2 (3) : 41
:Rivulus cryptocallus n. sp. ein neuer Rivuline von Martinique (Pisces, Athérinformes, Cyprinodontidae). Senckenb. biol. 61 (3/4): 169-177 (1980), 1981.

Documentation

G. KOUDOURADJIAN

ADDENDUM :
(extrait de K.R. 2 (1) : 4-5 1975) par Paul Germier : Rivulus acrobates.
"un numéro précédent du KR rapportait l'habileté d'une femelle Aphyosemion qui, pour se soustraire aux ardeurs d'un mâle insatiable, sautait au-dessus de l'eau et des plantes de surface et restait collée par le flanc aux parois du bac.
Cet été, j'ai vu plus extraordinaire encore. M. Agricole a eu la gentillesse de m'envoyer des poissons sauvages, pêchés tout exprès à Ravine Vilaine, en Martinique, où il vit. A leur arrivée, je les ai installés dans un bac aménagé spécialement pour eux : de l'eau de pluie, de la tourbe, beaucoup de plantes. Je croyais leur avoir préparé un habitat de luxe et les voir heureux comme des poissons dans l'eau, après un si long voyage. Aussi, quelle stupéfaction quand j'ai découvert quelques heures après qu'ils étaient tous (une quinzaine) hors de l'eau, collés par le dos au couvercle en verre. L'air était saturé d'humidité, une goutte de condensation pendait sous leur ventre. Dès que je m'approchais, d'un coup de rein, ils se décollaient, retombaient dans l'eau et allait se cacher dans les plantes, un peu comme les grenouilles surprises sur une berge.
Mais quand je revenais après un temps d'absence, ils étaient tous là dans les airs, grosses sangsues collées à la vitre de dessus, refusant le milieu que je leur avais préparé.
Ce refus dura une semaine environ. Après quoi ils furent à nouveau heureux dans l'eau, se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, qui ne jouèrent pas à chat-perché comme leur parents.
Un ami a fait récemment la même expérience. Surpris de voir ses Rivulus au plafond, il s'est rendu compte que l'eau du bac était nauséabonde.
A leur arrivée, ces poissons sauvages étaient d'une grande maigreur, les nageoires en lambeaux, toujours en bagarre. Actuellement, ils sont dodus et pacifiques. Les aquariophiles distribuent davantage de nourriture que "dame nature".

Conclusion

Il s'agit d'une espèce très agréable et très facile à élever, à conseiller aux killiphiles débutants. Son manque de couleurs éclatantes en fait un poisson quelque peu délaissé par rapport aux espèces d'Aphyosemion, par exemple.

Les articles en rapport avec Anablepsoides cryptocallus

Martinique 2/2

29-09-2019
163
0
Points de pêche Martiniquais. Auteur: J.P. Cicéron

Martinique 1/2

22-09-2019
240
1
Killies dans une contrée française? Auteur J.P. Cicéron

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.