24-26 avr 2020
SEK Espagne : Congrès de la SEK 2020    En savoir +
21-24 mai 2020
DKG Allemagne : Congrès de la DKG 2020    En savoir +
13-14 juin 2020
AIK Italie : Congrès de l'AIK 2020    En savoir +
18-20 sep 2020
CZKA République Tchèque : Congrès de la CZKA 2020   
2-4 oct 2020
KCF France : Congrès du KCF 2020   

Jordanella floridae

382 vues
11-12-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Jordanella floridae
Jordanella floridae sans population adulte, Olivier Buisson

fiche Mémo

Groupe
12. Autres espèces
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
60.00 - 7,5
L'aquarium
Volume minimum
10 litres
Les poissons
Taille
4 - 4,5 cm
Taille
4 - 4 cm
Incubation
moins de deux semaines.
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • États-Unis


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Jordanella
Espèce :floridae
Descripteur :Goode & Bean, 1879
Origine :États-Unis
Prononciation :flo-ri-dé
Référence :FT nº 1977-009 parue le 1er octobre 1977
Synonymes :Cyprinodon floridae Garman, 1895
Signification :Jordanella : Nom propre en hommage à JORDAN ; floridae : de Floride (lieu d’origine)

Populations connues : Alligator Alley FLFM 12-10, C 10, Homestead, Lake Fran Urban Wetlands FL-RBB18, Loop road Channel, Myakka state park, University blvd

Description

À l’état adulte, on différencie le mâle de la femelle à la coloration gris beige de celle-ci (elle est un peu moins colorée) et au point sombre qu’elle porte sur la dorsale. Chez la femelle, On observe un dos moins sombre s’éclaircissant sur des flancs beiges égayés d’une ou plusieurs taches noires et d'écailles bleues très brillantes. Son ventre est crème et ses nageoires sont transparentes. Le mâle a le corps vert quadrillé de lignes rouges.
Il possède également une tache noire sur le flanc mais pas sur la dorsale. Ses nageoires (sauf la caudale et les pectorales) sont décorées selon un canevas de stries rouges variables selon l’individu. Taille environ 5 cm.


Comportement

Paisible, mais des mâles batailleurs.


Maintenance et élevage

Maintenance : Dans un aquarium d’une dizaine de litres d’eau saumâtre (au moins une cuillère et demie de sel marin pour les 10 litres), on dispose un fond de gros sable fluvial et une grande plaque de schiste ardoise (verticale dans un angle de l’aquarium) qui puisse leur servir de cachette, car ils sont très émotifs. Température ambiante, pH 7,5 à 8 (légèrement alcalin).
Y placer un couple de Jord. floridae (ou bien un mâle et deux femelles). La nourriture peut être composée de paillettes sèches du commerce, accompagnée de salade pochée dans de l’eau bouillante. Ils acceptent volontiers les larves rouges de chironomes et les Artemia salina adultes.

Reproduction : Elle est variable : tantôt elle est présentée comme étant commune à tous les killis, les œufs accrochés à un mop ; tantôt à la manière des Cichlidae, les œufs déposés prés du sol.

Lieu de ponte : Sur mop et au sol



Origine géographique

Région méridionale de la Floride, Sud-Est des États-Unis d‘Amérique.

Ecologie : Marais saumâtres de Floride, Eaux calmes à courants lents. Régime varié en partie phytophage.





Bibliographie

GOODE et BEAN (1879) A préliminary catalogue of the fishes of the Saint John’s Rivers. Proc. U.S. Nat. Mus. 2 P. 117
• SONZINI (1974) Aquariums d’eau douce et d’eau de mer (de Vecchi) p.II2-II3
• FAVRE (1968) Guide Marabout de l’aquarium ~p. 301-302.

Conclusion

Tous les Jordanella florideae que je possède ont été acquises dans le commerce, mais la reproduction comme nous l’avons vu, est très possible. Certains auteurs déclarent que la maintenance de cette espèce est très difficile, voire éphémère, d’autres présentent sa reproduction comme facile. En fait, j’ai l’impression que cette espèce est très facile à maintenir, même pour un débutant, car elle ne demande, comme pour tous les killis que peu de matériel. L’exiguïté du bac nécessite un changement d’eau global (pour conserver sans mesure la même salinité) tous les 3 ou 4 mois. Le couvercle est indispensable pour éviter “les noyades de l’air”. Pour les alevins ou les adultes, il est recommandé de conserver et même de favoriser le développement des algues vertes par un éclairage ad hoc car c'est, parait-il, un appoint nutritionnel.
AUTEUR : A. MINEL

Les articles en rapport avec Jordanella floridae

Jordanella floridae Elevage en bassin extérieur

03-11-2019
431
0
Le maintien des poissons exotiques en bassin de plein air n'est pas chose nouvelle et de nombreuses expériences ont déjà été relatées dans la littérature aquariophile.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Les killies : maintenance, reproduction et élevage
_ Laroglaiye
le 15 janvier 2020 à 17h28
_ Laroglaiye
le 17 janvier 2020 à 08h22
313144
le début | la fin