24-26 avr 2020
SEK Espagne : Congrès de la SEK 2020    En savoir +
21-24 mai 2020
DKG Allemagne : Congrès de la DKG 2020    En savoir +
13-14 juin 2020
AIK Italie : Congrès de l'AIK 2020    En savoir +
18-20 sep 2020
CZKA République Tchèque : Congrès de la CZKA 2020   
2-4 oct 2020
KCF France : Congrès du KCF 2020   

Aphyoplatys duboisi

318 vues
06-01-2020

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyoplatys duboisi
Aphyoplatys duboisi sans population adulte, Hristo Hristov

fiche Mémo

Groupe
10. Epiplatys, Aplocheilus, ...
Les poissons
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • République du Congo


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyoplatys
Espèce :duboisi
Descripteur :Poll, 1952
Origine :République du Congo
Signification :Dédié au chimiste et aquariophile belge Mr Dubois qui les a élevés en 1952.

Populations connues : Congo CI 14, Kimsukoi

Description

Petit poisson d'environ 3,5 cm au maximum au corps fusiforme de fond bleuté ou crème suivant les populations, à cinq ou six rangées longitudinales de points rouges. La tête ainsi que la gorge, quand le poisson est en bonne condition, sont jaune doré. La lèvre inférieure est soulignée de noir.
Les nageoires pectorales sont incolores. Les nageoires impaires, de fond bleu ponctué de rouge, ont une bande submarginale rouge plus ou moins large et une mince bordure bleu verdâtre. La caudale lancéolée est typique du mâle.
L'oeil très gros est jaune avec une grande pupille noire.
La femelle est de forme identique au mâle, de couleur plus sombre que les femelles d'Aphyosemion en général. Possède une ligne médiane assez large allant du museau au pédoncule caudal. Les nageoires sont incolores et la caudale est arrondie. Il n'y a pas de ponctuation visible sur le corps. L'oeil est moins jaune que chez le mâle.


Comportement

A. duboisi n'est pas très prolifique, je recueille une dizaine d'oeufs par bac tous les trois ou quatre jours et c'est là que commencent les difficultés. Depuis plus de huit ans que j'élève ce poisson je n'ai pas trouvé de méthode valable pour réussir une reproduction satisfaisante. Si on ne prélève pas les oeufs du bac, les adultes les mangent ainsi que les alevins qui peuvent naître.
Si on les prélève et qu'on les maintient au sec ou en eau, ce n'est seulement qu'un alevin, en moyenne, sur six qui éclose.


Maintenance et élevage

Nourriture : Je ne nourris qu'aux nauplies d'Artémia ou aux Grindals. En effet, ces poissons semblent aimer picorer le fond du bac car ils nagent la tête en bas.

Elevage des alevins : Au bout de quinze jours je passe aux Artémias et je mets en route un filtre sur mousse synthétique. La croissance est lente et relativement sans problèmes avec des changements d'eau partiels mensuels.
Alevins, ils craignent la pollution et le montrent en pinçant les nageoires. Le pourcentage de sex-ratio est relativement bon pour la souche que je possède : 40/60 (mâle/femelle)
Passé trois mois ils sont sexués et l'on distingue les mâles au fin liseré rouge dans l'anale. Ils se reproduisent vers neuf mois et leur longévité est supérieure à 30 mois.
A la fin de leur vie ils se creusent et se tordent puis meurent sur une quinzaine de jours ne s'alimentant pratiquement plus.
Ce sont des poissons très peureux même après plusieurs années d'élevage, qui sautent au moindre mouvement un peu brusque devant leur bac, il faut donc beaucoup se méfier quand on nourrit ou quand on travaille sur le bac.

Incubation : Je procède donc de la manière suivante : je ramasse tous les jours pendant une semaine les oeufs que je garde dans l'obscurité et dans de l'eau à environ 100 us. additionnée de bleu de méthylène jusqu'à l'obtention d'une solution assez foncée. Les oeufs sont plutôt gros pour un aussi petit poisson et les alevins vraiment minuscules éclosent en une quinzaine de jours. Ils ont une grosse vésicule vitelline et restent au fond du récipient sans nager, couché sur le côté, pendant plusieurs heures. Après 24 heures, je les transvase dans un bac en verre collé de deux litres avec une eau de dureté égale à celle de mes autres bacs, une grosse touffe de mousse de java et quelques escargots. Du fait de mon activité je ne nourris qu'une fois par jour avec quelques gouttes d'une solution d'infusoires faites à partir de granulés de "Protogen".



Origine géographique





Bibliographie

Hervé GONIN

Conclusion

En conclusion je dirai que c'est un joli petit poisson :
- facile à maintenir à l'état subadulte ou adulte, difficile à reproduire en quantité suffisante pour une bonne diffusion,
- ne supportant pas un éclairage violent comme les Nothobranchius.

Il ne se fera jamais remarquer dans les concours étant donné qu'il se décolore facilement lorsqu'il n'est pas dans son environnement habituel.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.