Aphyosemion boehmi

418 vues
07-11-2019

Cette photo est en basse résolution. Les photos en haute résolution sont réservées aux adhérents. Connectez-vous ou adhérez au KCF pour en profiter.
Aphyosemion boehmi
Aphyosemion boehmi Camp Maroc GACC 16-05 adulte, Christophe Aubin

fiche Mémo

Groupe
4. Petits Aphyosemion et Diapteron
Qualité de l'eau
Acidité (pH)
6 - 7
Conductivité (µS)
0 - 200
L'aquarium
Volume minimum
15 litres
Eclairage
Modéré
Plantation
Normal
Les poissons
Taille
5 - 5.5 cm
Taille
4.5 - 5 cm
Maturité
7 mois
Incubation
21 jours
Durée de vie
3 ans
Type de pondeur
non-annuel
Répartition géographique
  • Gabon


Famille :Nothobranchiidae
Genre :Aphyosemion
Espèce :boehmi
Descripteur :Radda & Huber, 1977
Origine :Gabon
Signification :boehmi : dédié à Otto Böhm, killiphile autrichien de réputation internationale.

Populations connues : Bigouenia, Camp Maroc GACC 16-05

Description

Mâle : le bouclier est celui du groupe striatum. Le corps a une couleur de base verdâtre qui s'éclaircit sur le ventre. Il est strié de 5 ou 6 lignes parallèles de points rouges, dont la netteté augmente du bas vers le haut. La caudale est, comme les autres nageoires, verdâtre. Elle est bordée dans sa partie supérieure par une bande rouge qui se termine par une pointe noire comme chez A. striatum et, dans sa partie inférieure, par une bande jaune soulignant une bande rouge (patron asymétrique caractéristique). Dans la partie centrale, il y a 4 ou 5 lignes de petits points rouges. Une bande oblique rouge borde la partie supérieure de la dorsale. Au centre de la nageoire, 2 lignes de points rouges lui sont parallèles (chez A. striatum, ces 2 lignes sont remplacées par une bande). L'anale est bordée par une bande jaunâtre bordée de rouge foncé. Elle est traversée, dans sa partie centrale, par 2 ou 3 lignes de petits points rouges. Les pectorales sont très peu colorées. Leurs bords s'ornent de reflets jaunes. Les ventrales ont la même coloration que l'anale.
Femelle : elles sont peu colorées. Le corps est grisâtre, strié de plusieurs lignes de points rouges, très peu visibles. Les nageoires sont pratiquement incolores, à part quelques points rouges à la base de la dorsale.


Comportement

Intraspécifique :
Il est très bon. Les femelles ne sont pas rudoyées. Les rares escarmouches se limitent à des parades d'intimidation entre mâles, sans combat.
Interspécifique :
Excellent. Ce poisson peut cohabiter avec plus petit que lui. Chez moi, un même aquarium contenait des boehmi adultes et des alevins de Pseudepiplatys annulatus d'un mois. Il vaut mieux, cependant, éviter de le mettre avec des poissons agressifs devant lesquels il ne peut que fuir et se cacher.


Maintenance et élevage

Maintenance : Les adultes occupent un bac de 75 litres en compagnie de Rivulus milesi, A. splendopleure et A. melanopteron.
Ce bac est planté de Microsorium, Aponogeton ulvaceus et surtout mousse de Java. Le fond est couvert de sable de basalte noir et une racine de tourbière complète le decor. Ces détail ont leur importance car boehmi est assez craintif et perd ses belles couleurs dès qu'il n'est pas en confiance. L'eau de l'aquarium a un TH de 5 et elle est filtrée sur sable. Nourriture : artémias congelées, vers grindals, drosophiles aptères et daphnies.

Nourriture : Toutes proies vivantes et congelés

Reproduction : J'utilise un bac en plastique de 12 litres. L'eau est la même que pour la maintenance (TH 5, pH 6,8). Au fond du bac, de la tourbe fibreuse, en surface un mop touffu de couleur brune. Les poissons (2 mâles et 3 femelles) sont nourris avec des drosophiles, des daphnies, des vers grindals et des artémias adultes.
Les oeufs sont récoltés toutes les semaines.

Lieu de ponte : Partie supérieure du mop

Elevage des alevins : Ils sont pondus dans la partie haute du mop, près du flotteur. Ils ne sont pas gros : un peu moins d'1 mm de diamètre. Jusqu'à leur éclosion, ils sont stockés dans des boîtes en plastique fermées. Ces boîtes sont mises à flotter dans le bac de maintenance pour éviter les écarts de température. Dans ces conditions, les alevins éclosent au bout de 3 semaines. Ils sont alors transférés dans un bac de 12 litres contenant toujours la même eau. La surface est occupée par du Riccia et des Ceratopteris.
Les alevins sont nourris d'artémias et de micro-vers. Un mois plus tard, ils sont mis dans un bac de 50 litres, filtré sous sable et bien planté. La nourriture est pratiquement la même que pour les adultes. La croissance est rapide . Ils se sexuent pendant le 4eme mois et sont adultes à 7 mois.



Origine géographique

Découvert par Bochtler et Gaspers, en janvier 1976 dans un ruisseau sur la route de Bigouénia à Mora, altitude 45 m. C'est un poisson de plaine côtière. Boehmi est caractérisé par le patron asymétrique de la caudale, soit une bande noire marginale en haut, puis submarginale jaune, et, en bas, une bande marginale jaune et submarginale noire. On retrouve ce caractère chez tous les représentants de la super-espèce ogoense, habitant le plateau intérieur congolais : ogoense, louessense, pyrophore, caudofasciatum, thysi ... Et il serait très intéressant d'effectuer des croisements, ainsi qu'avec l'autre super-espèce, probablement proche, wildekampi et punctatum, du plateau intérieur gabonais.





Bibliographie

J.H. HUBER et A.C. RADDA

Documentation

Louis ROBLES

Conclusion

A. boehmi est un poisson très facile à maintenir et à reproduire. C'est un hôte paisible d'un bac d'ensemble, très joli et peu farouche dans de bonnes conditions. Il faut cependant éviter de le mettre en compagnie des autres sous-espèces d'A. Gabunense car, si les mâles se distinguent facilement, il n'en est pas de même pour les femelles.
A. boehmi est résistant aux maladies. Un groupe d'alevins ayant attrapé le point blanc fut traité sans succès avec divers produits chimiques. La guérison fut obtenue en changeant les poissons de bac tous les trois jours. C'est le seul cas de maladie chez ce poisson que j'ai pu observer.

Les discussions du Forum

Créer une nouvelle discussion
Il n'existe pas encore de discussion pour cette killi-fiche.