Site du KCF     Forum du KCF  
Aphyosemion cameronense Ngoyamp chantier.jpg
Micromoema xiphophora (2).jpg
Chromaphyosemion loennbergii Nkakanzok CBL 01-13 (2).jpg
Rivulus geayi.jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : Quel type de filtre ?  
 
 

Rubriques

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Résultats du concours
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espčces Sud-américaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007
  • Simpsonichthys punctulatus Costa & Brasil, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Origine : Hamilton-Buchanan (1822 : 215,380) a dĂ©crit Aplocheilus panchax sur des spĂ©cimens pĂŞchĂ©s dans le bassin du (...)


    Gabon - Congo Origine : Delta de l’OgouĂ© près du Cap Lopez. Le Cap Lopez fut importĂ© pour la première fois par Arnold (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    Comment se passe l’incubation des oeufs ?

    Article mis en ligne le 28 août 2006



    Tout dépend des espèces maintenues

     Les espèces non annuelles :

    La mĂ©thode la plus courante consiste Ă  collecter les oeufs sur le support de ponte ( mousse, tourbe fibreuse, mop ) que l’on sort de l’eau.

    Faciles Ă  voir, gĂ©nĂ©ralement les oeufs de killies sont assez gros et ne craignent pas d’ĂŞtre manipulĂ©s avec les doigts, cependant certains recommandent l’usage de pincettes pour Ă©viter une contamination possible.

    Les oeufs sont ensuite placĂ©s dans de petits rĂ©cipients remplis d’eau de l’aquarium ; sachez aussi que la plupart des killiphiles utilise de la Volvic ( PH neutre ). Les recouvrir pour Ă©viter l’Ă©vaporation et les placer dans un endroit peu Ă©clairĂ©.

    On y rajoute un peu de mousse et Ă©ventuellement un petit escargot ( style planorbe ).

    Surveiller leur développement embryonnaire périodiquement.

    Retirer les oeufs morts qui blanchissent ou se couvrent de moisissures.

    Lorsque la pĂ©riode d’incubation arrive Ă  son terme, les oeufs Ă©closent gĂ©nĂ©ralement spontanĂ©ment.

     Les espèces annuelles :

    Il existe un savoir faire pour maintenir avec succès les killies annuels, peu aisé à transmettre de façon générale.

    Leur support de ponte Ă©tant gĂ©nĂ©ralement de la tourbe, celle-ci sera prĂ©levĂ©e toutes les deux Ă  six semaines soit par siphonnage, soit au moyen d’une Ă©puisette Ă  mailles fines et dans ce cas, après avoir retirĂ© plantes et poissons bien sĂ»r .

    La tourbe est ensuite fortement pressĂ©e dans les mains ou l’Ă©puisette pour extraire l’eau, en Ă©miettant la tourbe dans une boite plate, on doit pouvoir observer la prĂ©sence d’oeufs.

    Celle ci est en suite placĂ©e en sac plastique maintenu ouvert quelques jours pour obtenir le degrĂ© d’assèchement conseillĂ© pour l’espèce. Autre technique laisser la tourbe Ă©talĂ©e sur un journal pendant 24H, avant de la mettre en sac.

    Les facteurs qui semblent jouer le rĂ´le le plus important dans la survie et le dĂ©veloppement des oeufs sont le degrĂ© d’humiditĂ© et la tempĂ©rature.

    Suivant les espèces la période après laquelle les oeufs peuvent être mis en eau, peut varier de 2 à 8 mois.









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • Feuille de commande congrčs de Creysse


  • Bulletin de juin 2018


  • 3 čme Classement 2018

    Classement CEK-N°3-2018


  • Animateur

    Philippe KURATKO Mail :philippe.kuratko@free.fr


  • Réunions en Rhône-Alpes

    RhĂ´ne-Alpes La rĂ©gion bĂ©nĂ©ficie de 2 pĂ´les d’animation, ce qui vous permet de ne pas faire trop de route pour les (...)



    [ Tous les articles ]